Our Blog

Tag: partage

Tous les chemins mènent à Soi by Yohan

25 June 2019

La vie est un voyage depuis notre naissance jusqu’à notre mort. Certains se déplacent partout dans le monde, d’autres non, peu importe. L’essentiel étant de s’ouvrir à la grandeur de la vie. Les frontières de ce monde, l’appartenance à notre pays forment généralement nos limites et inscrivent en nous la définition du bonheur. Lors d’un voyage, nous faisons l’expérience des différentes manières par lesquelles l’Humain façonne sa vie en lien avec son environnement et sa culture. Lorsque j’étais en France, je regardais la télé, entendais des choses, voyageais quelques semaines par an et pensais connaître le monde et sa réalité. J’étais dans mon confort et me plaignais depuis mon trône de coton, ne me rendant pas compte de la chance qui m’était donné. En partant à l’autre coin du globe, la réalité profonde de la vie m’a remis à ma juste place et je me suis rendu compte, par l’expérience, que mon monde est celui auquel je crois. Le voyage m’a aussi permis de me délester d’énormément de croyances inculquées par la culture du pays dans lequel je vivais, l’éducation que j’ai reçue et surtout à cause de mon ignorance. Ces croyances je ne les haïs pas, il m’a fallu les avoir pour me rendre compte qu’elles ne me correspondaient pas. La plupart des voyageurs que j’ai rencontré parlent de la manière dont le voyage les a aidés à s’ouvrir et à voir la vie sous un autre angle, un angle plus magique et à quel point l’entraide et le partage sont essentiels. Il y a bien sûr des gens qui vivent dans la magie sans avoir besoin de voyager, mais dans beaucoup de cas lorsque nous sommes dans notre « routine », notre regard se rétrécit et la magie petit à petit s’envole. C’est alors que nous regardons ce que fait le voisin, lui trouvons des défauts, le jugeons ou le jalousons. La comparaison peut être un bon moyen pour prendre conscience des choses ou pour se trouver des excuses, tout dépend de l’usage que nous en faisons. La Terre est un immense jardin et si l’herbe est plus verte chez le voisin c’est qu’il est temps de prendre soin du sien. La diversité et la réalité des choses que nous rencontrons lors d’un voyage nous poussent à revoir notre définition du bonheur ainsi que l’importance et la place de l’entraide et du partage dans le monde. Face à […]

Lire plus

Ho’oponopono : Au coeur d’une sagesse Hawaïenne by Yohan

10 June 2019

Dans cet article, je vais vous partager mon interprétation de la sagesse Hawaïenne “Ho’oponopono”: Morrnah Nalamaku Simeona était une chamane Hawaïenne qui a mis au goût du jour un rituel ancestral Hawaïen qui était utilisé pour résoudre les problèmes communautaires. Entre 1982 à 1992 cette chamane a appris ce nouveau rituel à un docteur nommé Ihaleakala Hew Len. Ce dernier a travaillé dans un asile psychiatrique à Hawaï de 1984 à 1987 et a mis en pratique ce rituel. C’est après seulement quelques mois qu’il a constaté des améliorations sans précédents auprès de ses patients. Le plus incroyable était qu’il ne les voyait jamais mais « guérissait tout simplement la partie de lui qui les avaient crées ». Il a simplement intégré en conscience les mots-clés de ce rituel afin de soigner la partie de lui qui avait amené tous ces patients dans sa vie. Je vais vous expliquer plus clairement ce rituel pour que vous compreniez mieux la démarche de ce docteur. Ho’oponopono est un état d’être et non une croyance. Cela signifie « rendre droit, corriger ce qui est erroné, faire ce qui est juste ». La sagesse Hawaïenne dit que les âmes incarnées sont interconnectées et en lien avec le divin. Nous formons un Tout. Le monde extérieur n’est que le miroir de nos croyances. Tout ce que nous vivons n’est qu’une partie de nous-mêmes puisque c’est dans notre vie. Il s’agit donc de se responsabiliser face à notre quotidien pour le transcender. Lorsque l’on décide de changer notre regard face aux problèmes/peurs/angoisses, ceux-ci disparaissent de notre environnement, de notre vie. Pour résumer, le monde extérieur est notre reflet. Pour le soigner, il s’agit de se guérir soi-même. Si chaque personne regarde en lui avec sincérité et met en lumière ses parts d’ombres cela lui permet de vivre mieux mais aussi d’aider les autres à se libérer de leurs problèmes. Voici donc les mots-clés utilisés par le Hawaïens : « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ». Pour ne faire qu’un avec cette pratique dans notre vie, il faut tout d’abord être conscient de la réelle signification de ces mots ainsi que la manière de les intégrer. Je vais donc vous expliquer en quelques phrases leurs significations : Avant tout il est essentiel de se centrer, de poser les pieds au sol et de se concentrer sur la région du cœur. Une fois aligné sur la respiration, il est important […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top