Méditation et yoga dans les prisons : initiations pour la paix

FacebookGoogle+TwitterLes bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver : clarté, lucidité, calme, sérénité, paix… autant de termes positifs concernant l’apaisement du flot incessant de nos pensées. Que l’on soit en cellule ou en liberté, notre fonctionnement intérieur peut conduire à la libération de notre mental ou bien au contraire, au sentiment d’emprisonnement. Et si les prisons pouvaient devenir un lieu clé pour une ouverture vers la paix ? Voir les choses telles qu’elles sont réellement La méditation est accessible à tous, à n’importe quel moment, où que l’on soit et en illimité. À partir de ce constat, Kiran Bedi, inspectrice générale des prisons de New Delhi, a décidé de mettre en place des séances de méditation pour les détenus, dès 1993. À l’image d’une véritable retraite Vipassana, durant dix jours les prisonniers vont méditer jusqu’à dix heures par jour. Vipassana, qui signifie ” voir les choses telles qu’elles sont réellement”, est l’une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde. Elle ne vise pas l’élimination de toutes pensées, mais plutôt leur observation, en vue de les comprendre puis de les accepter. Il s’agit de ressentir profondément l’instant présent sans juger les idées ou les émotions qui effleurent l’esprit. Une autre forme d’évasion Ces premiers essais furent concluants ; à tel point que certains prisonniers, totalement transformés, ont réalisé et compris le poids de leurs actes au lieu de rester perpétuellement dans le déni. Voici pour exemple le témoignage d’un chef de gang dont l’incarcération est définitive : « Je ne pensais qu’à me venger, je croyais être une victime. Puis j’ai fait une croix sur la haine. J’ai contacté les familles des victimes, je ne sentais qu’amour et compassion pour eux ; je leur ai demandé pardon. Deux de leurs femmes sont venues en signe de paix, je suis devenu leur frère adoptif, aujourd’hui je veille sur leur famille comme si c’était la mienne. » Ces paroles furent recueillies dans le cadre d’un documentaire sur la pratique Vipassana dans les prisons indiennes que vous pouvez visionner en cliquant ici. Depuis, les plus grands centres pénitenciers du monde ont accueilli des programmes de méditation au sein de leurs structures. Que ce soit dans l’une des prisons les plus dangereuses des Etats-Unis en Alabama, en passant par Birmingham en Angleterre ou encore en Italie, à Taïwan et même en France depuis 1981, bien que ces pratiques restent encore aujourd’hui peu courantes sur l’Hexagone. Pourtant, … Continue reading Méditation et yoga dans les prisons : initiations pour la paix