Les mandalas tibétains, une leçon d’impermanence

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya-FI

Vous avez tous forcément croisé des mandalas, ces dessins géométriques plutôt abstraits qui envahissent les librairies et les cahiers de coloriages des supermarchés. Les magazines de psychologie vous proposent même d’en colorier pour calmer votre stress et vos angoisses. Mais d’où viennent vraiment ces dessins et que représentent-ils réellement ?

De la pratique spirituelle à l’œuvre d’art

Le « mandala » vient du sanskrit cercle, centre, unité, totalité. Ce sont des diagrammes géométriques qui peuvent avoir des formes variées – ronds en majorité, mais aussi carrés, octogonaux, etc. – organisés autour d’un centre. En effet, la tradition bouddhiste tibétaine considère que tout ce qui existe provient d’une source d’énergie centrale. Le mandala est un symbole important du bouddhisme tibétain.

Les mandalas tibétains sont extrêmement complexes. Ils représentent des symboles qui ont tous une signification bien précise mais que seuls les moines ayant une compréhension avancée du bouddhisme parviennent à déchiffrer.

Rituel sacré dans les monastères qui n’a lieu qu’à de très rares et exceptionnelles occasions, la confection d’un mandala se fait uniquement selon la tradition à l’aide de sable coloré. Pour les moines tibétains, ces œuvres d’art d’une grande complexité sont un outil de méditation et leur réalisation fait partie d’une pratique spirituelle ancestrale bien définie, et offre un véritable moment d’introspection et de concentration sur ses émotions. Elle nécessite le travail très minutieux d’un petit nombre de moines (ils sont en général au nombre de 4, chacun s’occupant d’un quart du mandala) qui pendant plusieurs jours déposent méticuleusement le sable mélangé à des colorants naturels à l’aide d’un Chak-pur, petit outil en forme d’entonnoir qui permet de déposer le sable quasiment grain par grain avec une précision incroyable. Grain après grain, les dessins forment progressivement de véritables œuvres d’art pendant que les autres moines du monastère méditent et prient pour bénir le mandala.

Une démonstration de l’impermanence

Une fois ce travail de titan terminé, les moines offrent le mandala à tous les Bouddhas de l’univers. De manière concrète, cela veut dire que le mandala est détruit. Les moines rassemblent tout le sable minutieusement déposé durant des jours au centre du mandala et en font une offrande. Le rituel de sa destruction se fait dans un grand silence et avec beaucoup de délicatesse.

Les mandalas sont le symbole de l’impermanence des choses et sont ainsi là pour nous rappeler que tout est éphémère… L’impermanence est une notion importante dans la tradition bouddhiste, qui doit nous amener à accepter que tout soit éphémère et à comprendre que la souffrance trouve son origine dans l’attachement aux biens comme aux personnes.

« On ne peut pas le conserver, car rien n’est permanent […] il est important de comprendre que tout est impermanent »

Extrait de l’émission « Faut Pas Rêver en Himalaya – Sur le toit du monde » (janvier 2016)

Les mandalas tibétains, de leur confection à leur destruction

Gelong Tenzin Penpa (Lama Tibétain)

Mandala tibétain, exposition Signes & Sable, Arles

Monks at work

Moine tibétain réalisant un mandala (Pagode du bis de Vincennes)

MANDALA

Mandala

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (5)

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya

IMG_1289-2d

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (4)

© Flickr – Riccardo Feliziani

3583tibet

His Holiness Jigdal Dagchen Sakya closes Shri Hevajra's Diety palace mandala, with a gold vajra, while his masters of ceremony assist with the reading of the text, Tharlam Monastery of Tibetan Buddhism, Lamdre (The Path and Its Fruit), Kathmandu, Nepal

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (7)

Mandala tibétain, exposition Signes & Sable, Arles

Mandala in Tibet

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (6)

Mandala tibétain, exposition Signes & Sable, Arles

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (1)

© Flickr – salva magaz oqv

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (2)

© Flickr – salva magaz oqv

Mandala-tibetain-impermanence-Omalaya (3)

© Flickr – salva magaz oqv

DSC_9349_w

Si nous devions retenir une chose de ce travail de précision et de longue haleine que nécessite la confection du mandala, c’est que seule l’expérience est importante, et non le résultat.

POUR ALLER PLUS LOIN:

« Tout est énergie, Aligne-toi à la fréquence de la réalité que tu souhaites et cette réalité se manifestera.” Albert Einstein

A travers l’histoire, plusieurs connaissances sacrées du passé ont souvent été volontairement cachées.Aujourd’hui, la science moderne redécouvre une partie de ce savoir.

La physique quantique par exemple, souligne l’existence d’univers parallèles et de plusieurs autres dimensions. Plus la science progresse, plus elle donne raison à de nombreux concepts de spiritualité.

La théorie suivante devient maintenant une réalité :

  • Nous sommes tous reliés à l’univers, et l’univers pourrait être entièrement composé de conscience. »

Des scientifiques reconnus comme Gregg Braden cherchent à comprendre ce lien qui nous unit tous à l’univers.

L’un des exemples les plus frappants est celui du 11 septembre 2001. Plusieurs satellites américains chargés de surveiller l’évolution du champ magnétique terrestre ont enregistré une perturbation importante ce jour-là. Quelques minutes après les attentats, l’émotion collective mondiale aurait directement impacté le champ magnétique de la Terre.

Cela démontre clairement que nos émotions ont un impact sur l’univers. Nous interagissons avec lui en permanence.

C’est la raison pour laquelle la science étudie de très près la loi de l’attraction.

Selon le scientifique Gregg Braden, nous pouvons tous en bénéficier à condition que nous soyons bien synchronisés avec l’univers.

Il ajoute un élément essentiel.

Pour pouvoir utiliser la loi de l’attraction, il est important d’agir via la partie consciente et inconsciente de notre cerveau.

Et c’est là tout le problème. C’est la raison pour laquelle quasiment la totalité des personnes ne peuvent utiliser la loi de l’attraction.

Selon le scientifique Bruce Lipton, 95% de ce que nous pensons provient de notre inconscient.

Notre subconscient émet des pensées négatives sans même que nous nous en rendiez compte.

Et dans ce cas, il est impossible d’utiliser la loi de l’attraction.

Ce que nous attirons dans la vie est étroitement lié à l’état vibratoire de nos chakras : le succès, la chance, l’amour, la richesse et même la santé.

Ces centres énergétiques que nous possédons tous interagissent avec le monde extérieur, avec l’univers.

L’un de ces chakras est d’une importance fondamentale pour manifester ce que nous désirons mais chez la plupart des personnes, il est souvent déséquilibré par des croyances limitantes que l’on nous inculque depuis l’enfance.

En écoutant certaines fréquences sacrées, il est possible d’agir directement sur notre subconscient et de le reparamétrer positivement.

Les citations d’Edgar Cayce et d’Albert Einstein prennent alors tout leur sens :

  • “La médecine du futur sera la médecine du son” – Albert Einstein
  • “Le son va être la médecine du futur ” – Edgar Cayce

Pour aller plus loin, télécharger ici gratuitement cette piste audio qui propose une fréquence optimale  pour vous reconnecter à votre conscience supérieure et manifester l’abondance dans votre vie! Bonne écoute et belle reconnexion à votre Soi divin!

 


Tags: , , , , , ,

Comments are closed.

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top