Secret de l’Himalaya : Les 5 Tibétains by Anaïs

14 June 2019

J’aimerais vous partager cette pratique que j’ai connu il y a quelques années et que j’apprécie beaucoup. Les 5 rites Tibétains sont nés dans les montagnes de l’Himalaya, transmis de génération en génération et restés secrets pendant des milliers d’années. Ce rituel n’a pas été préservé et caché par volonté mais plutôt par le manque de moyens et  la difficulté à les diffuser, les moines bouddhistes  le pratiquant étant très éloignés localement du reste du monde. En 1930, Peter Kelder révèle l’existence de cette pratique, vous pouvez découvrir comment cette révélation est parvenue jusqu’à lui en parcourant son livre « les 5 tibétains : secret de jeunesse et de vitalité ».Je vais vous livrer ma perception de ce rituel ancestral, ainsi que ses bienfaits par rapport à mon expérience, les changements que j’ai pu constater et ressentir. Ne sous estimez pas la puissance de ce rituel tibétain ayant  pour but de maintenir le corps et l’esprit en bonne santé. C’est un véritable élixir de jouvence.  Il renforce l’immunité, améliore la digestion, stimule les glandes du système endocrinien. Il vous permettra en premier temps de reconnaitre des parties  de votre corps non sollicitées, raides ou douloureuses. Ce qui vous amènera à l’habiter davantage , à l’observer et à se familiariser avec son fonctionnement. Cette pratique a également une action considérable sur la totalité des chakras ainsi que sur les organes auxquels ils sont rattachés. Ce qui peut engendrer un processus de nettoyage, visant à se libérer d’émotions lourdes et encombrantes, de maux émotionnels pour ensuite rentrer dans une phase d’ouverture et de renouveau et ainsi accueillir les bienfaits. Concernant le corps physique, j’ai constaté un soulagement des tensions musculaires dorsales, une amélioration de la respiration, un regain d’énergie vitale, une paix intérieure.  Je vous conseille d’effectuer ces rites en conscience pour en cueillir pleinement les bénéfices et optimiser les ressentis. Commencez par répéter chaque rite 7 fois et augmenter petit à petit à votre rythme jusqu’à les effectuer 21 fois. La pratique doit être accordée à la respiration. Privilégiez plutôt le matin. Si un jour le temps vient à manquer ou que votre corps a de la difficulté à réaliser ces exercices, alors faites uniquement 3 répétitions. Le plus important étant la régularité. Pratiquez le tous les jours sans interruption si vous désirez constater des changements en vous et profiter pleinement des bénéfices que nous offre ce rituel. Le derviche tourneur Ce premier rite […]

Lire plus

Le Soleil, notre Père by Anaïs

14 June 2019

Centre de notre univers, éblouissante étoile divine, matrice de nos âmes. Doté d’un pouvoir infini et omnipotent, il est la semence de toute chose. Son intense lumière dévoile bien des mystères. Il exprime la vie et le rayonnement de l’être. Il est celui qui inonde notre Terre de sa puissance lumineuse, il fait naître et transforme.  Intimement lié à notre plexus : centre de nos émotions, il a un impact considérable sur notre être. Il éclaire, active et développe notre glande pinéale, le siège du troisième œil. Il a en lui les clés de la bonne humeur et les propage partout où son rayonnement s’attarde. Il panse nos maux émotionnels, les console et les transcende. Il est ce Père universel, qui sera toujours à nos cotés pour nous épauler, nous couvrir d’amour et nous embraser le cœur. De ses doux rayons chauds, il comble nos besoins organiques, en fécondant notre Terre mère. Dépourvu d’ombre, il met en lumière nos failles et les comble, sèche nos larmes et apaise nos tourments intérieurs.  Il est la représentation directe du feu divin qui jaillit en nous. À son contact nous recevons des ondes solaires qui alimentent et maintiennent en éveil ce feu sacré intérieur. Il est le Maître possédant le savoir de révéler mieux que quiconque notre magnificence. Notre connexion avec cet astre solaire est bien plus inestimable que nous l’imaginons. Si nous y réfléchissons bien, il conçoit notre essence même en déterminant notre signe astrologique, les composantes même de notre personnalité. Très souvent honoré et considéré comme un dieu par les civilisations qui nous ont précédés, ayant une compréhension plus profonde de ce qu’est réellement cet astre merveilleux, ils avaient accès à des savoirs inouïs et à des pratiques prodigieuses. C’est dans l’imperceptible que sa place est la plus imposante, des particules solaires, provenant de son cœur énergétique déferlent pour le plus grand bien de tous. Non seulement Gaïa mais toutes les planètes voisines accueillent ses poussières lumineuses. Elles nous sont profitables pour notre évolution en tant qu’être spirituel, c’est un véritable cadeau substantifique. Le soleil est d’un soutien ineffable pour nous tous concernant l’élévation des vibrations, l’éveil des consciences, le passage de l’ancien au nouveau et la création du futur paradigme. Pour la majorité d’entre nous, il est difficilement concevable de considérer avec justesse les échanges et fabuleuses connexions qui s’opèrent avec ce joyau, mais cela n’enlève en rien l’aspect concret […]

Lire plus

Puisque demain s’écrit aujourd’hui by Yohan

13 June 2019

Au départ, il y avait la Terre, parfaite en tout point de vue, dénuée de tout jugement et magnifique dans sa globalité. Ensuite, l’homme est apparu grâce à tous les éléments lors d’une danse d’amour infini sans contraire avec le divin Soleil, notre Père. La Terre nous a accueilli à bras ouverts nous permettant d’expérimenter tout ce qu’elle avait à nous offrir. Tous ces petits Hommes unis par leur essence sont dotés d’une conscience individuelle et ont commencé à parcourir le monde et toutes ses Terres, à gouter à ses fruits à son eau et sa lumière… L’Homme aussi a contemplé, a regardé comment la fleur grandissait, comme l’arbre dansait, rythmé par les douces symphonies du vent. Ils grandissaient et évoluaient à l’image des graines qu’ils semaient. Par la suite l’Homme a commencé à oublier sa nature divine et c’est approprié les choses de la vie par peur de manquer, par inconscience. Ensuite, ils étaient si nombreux qu’ils se sont perdus en s’éloignant d’eux-mêmes, en se comparant les uns les autres. En s’appropriant et en s’oubliant, l’Homme a créé une séparation entre lui et lui-même, il a commencé à s’identifier à ce dont il pensait avoir besoin, à la partie de lui rattachée au corps, dépendante du temps et du cycle de la naissance et de la mort. Avec le temps il a fait de son outil, son maître. Aujourd’hui tout est différent, l’illusion de séparation a assez duré. Le pouvoir et la richesse extérieure ont causé assez de problèmes, que ceux qui désirent continuer à vivre la séparation le fassent, que ceux qui ont entendu l’appel se réveillent. Le monde de demain sera porteur de lumière, d’amour et de fraternité. Il ne s’agit plus d’attendre, demain s’écrit aujourd’hui. Concentrons-nous sur nous-mêmes ainsi que sur ceux qui sont d’ores et déjà prêts à faire le pas, le reste suivra s’il doit suivre. Le monde unifié arrive à grands pas et  il sera prêt puisqu’il l’a toujours été. L’Homme est à un tournant de son évolution et la bonne nouvelle est que le plan se déroule à merveille. Nous sommes guidés par le cœur chaque seconde, arrêtons de lutter et acceptons-nous tels que nous sommes. Libérons-nous des jugements qui nous alourdissent. Seul celui qui pense être séparé le devient car il détient en lui la force créatrice, celle qui façonne le monde. Utilisons notre pouvoir afin de créer un monde de […]

Lire plus

Ho’oponopono : Au coeur d’une sagesse Hawaïenne by Yohan

10 June 2019

Dans cet article, je vais vous partager mon interprétation de la sagesse Hawaïenne “Ho’oponopono”: Morrnah Nalamaku Simeona était une chamane Hawaïenne qui a mis au goût du jour un rituel ancestral Hawaïen qui était utilisé pour résoudre les problèmes communautaires. Entre 1982 à 1992 cette chamane a appris ce nouveau rituel à un docteur nommé Ihaleakala Hew Len. Ce dernier a travaillé dans un asile psychiatrique à Hawaï de 1984 à 1987 et a mis en pratique ce rituel. C’est après seulement quelques mois qu’il a constaté des améliorations sans précédents auprès de ses patients. Le plus incroyable était qu’il ne les voyait jamais mais « guérissait tout simplement la partie de lui qui les avaient crées ». Il a simplement intégré en conscience les mots-clés de ce rituel afin de soigner la partie de lui qui avait amené tous ces patients dans sa vie. Je vais vous expliquer plus clairement ce rituel pour que vous compreniez mieux la démarche de ce docteur. Ho’oponopono est un état d’être et non une croyance. Cela signifie « rendre droit, corriger ce qui est erroné, faire ce qui est juste ». La sagesse Hawaïenne dit que les âmes incarnées sont interconnectées et en lien avec le divin. Nous formons un Tout. Le monde extérieur n’est que le miroir de nos croyances. Tout ce que nous vivons n’est qu’une partie de nous-mêmes puisque c’est dans notre vie. Il s’agit donc de se responsabiliser face à notre quotidien pour le transcender. Lorsque l’on décide de changer notre regard face aux problèmes/peurs/angoisses, ceux-ci disparaissent de notre environnement, de notre vie. Pour résumer, le monde extérieur est notre reflet. Pour le soigner, il s’agit de se guérir soi-même. Si chaque personne regarde en lui avec sincérité et met en lumière ses parts d’ombres cela lui permet de vivre mieux mais aussi d’aider les autres à se libérer de leurs problèmes. Voici donc les mots-clés utilisés par le Hawaïens : « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ». Pour ne faire qu’un avec cette pratique dans notre vie, il faut tout d’abord être conscient de la réelle signification de ces mots ainsi que la manière de les intégrer. Je vais donc vous expliquer en quelques phrases leurs significations : Avant tout il est essentiel de se centrer, de poser les pieds au sol et de se concentrer sur la région du cœur. Une fois aligné sur la respiration, il est important […]

Lire plus

Se défaire de ses croyances by Anaïs

04 June 2019

Comprenez-vous que vos croyances dirigent votre réalité ? Ce que vous tenez pour juste, ce qui pendant longtemps constituait une vérité à vos yeux, n’est qu’une facette de ce que vous pouvez expérimenter réellement, qu’une infime particule de toutes les possibilités que vous pouvez faire naître dans votre vie. Les croyances que vous entretenez, créent la base même de vos fondations. C’est une des raisons pour laquelle nous y sommes tant attachées. Nous avons de la difficulté à nous en défaire car cela remet en cause la totalité de notre existence, le noyau de notre personnalité. La plupart de nos croyances, nous ont été transmises par notre entourage, par des personnes soucieuses de notre apprentissage, entretenant ces dernières comme acquises, les transformant en vérités. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils étaient désireux de nous les communiquer. Nous avons donc accepté celles-ci par ignorance, par innocence. Bien que certaines avaient une résonance amère, nous les acceptions par dépit, sans laisser notre réflexion s’exprimer : « c’est comme ça, c’est la vie ». C’est ainsi que nous acceptons qu’elles agissent dans notre vie en nous conditionnant. Si certaines de vos croyances vous pèsent, vous freinent, vous malmènent, vous heurtent, il ne tient qu’à vous de les lâcher. Nous avons le choix de les accepter ou non. Si elles nous paraissent indigestes, c’est qu’elles sont en dissonances avec notre être. Probablement, sont-elles devenues désuètes et demandent à s’envoler, ne coïncidant plus avec ce que vous percevez ou souhaitez inviter dans votre vie. Le détachement sera salvateur. Pour se rapprocher de soi, devenir intime avec ce que nous sommes véritablement et épouser notre bouquet originel, nous  n’avons rien à ajouter, bien au contraire. C’est en se délestant que l’on effleure notre authenticité. Nous avons ce pouvoir. Plutôt que de se surcharger, libérons-nous de ce qui nous enchaîne. Nous ne sommes en rien limités, nous le devenons en limitant nos croyances, en réduisant la perception que nous avons de nous-mêmes.  Tout ce en quoi vous avez foi, devient tôt ou tard réalité. Si tu te dis : « Dans la vie, tu n’as pas ce que tu veux. » alors dorénavant cette information façonnera ton quotidien. Tu donnes vis à cette phrase, tu en fais ton credo, tu lui donnes de l’importance, alors c’est ce qui se manifestera. Or si de mon côté, je pense totalement le contraire, je vivrais alors en conséquence, une vie à mon image, à l’image […]

Lire plus

Une lumière dans l’obscurité by Yohan

30 May 2019

Toutes les croyances sont réelles car crues. Alors, oui tout le monde a raison lorsqu’il défend ou explique son point de vue. Au-delà de la croyance personnelle se situe à un niveau dépassant l’entendement, la vérité de ce qui est. Elle est disponible à chaque instant, il nous suffit de contempler la nature. Le monde est parfait tel qu’il est, car il est la somme des croyances collectives. Tout y est possible, car tout peut être imaginé. En plaçant des limites et des conditions à notre vie, il est tout à fait normal que celle-ci soit limitée et conditionnée. Nous souffrons de cela, ce qui est compréhensible et avec du recul, évident.  La création dans sa totalité est animée par une force provenant d’une source intarissable d’Amour et de parfaites possibilités n’attendant que notre conscience pour être expérimentées. Lors de notre arrivée sur Terre, notre âme, pour intéragir dans la matière avait besoin d’un véhicule, d’une enveloppe charnelle. Nous nous sommes donc matérialisés en usant de notre pouvoir créateur. Par la suite, notre corps est devenu notre maitre, ce qui nous a éloigné de notre nature essentielle. De nos jours beaucoup d’importance est donné à la forme matérielle, ce qui explique pourquoi l’Homme oscille entre joie et peine. Il nous faut donc sortir de l’illusion en nous rappelant de notre essence afin de recréer ce lien intime en nous. En nous reconnectant à cette partie, nous renouons avec notre pouvoir créateur dépourvu de limite. C’est comme si une bougie placée dans une salle obscure pensait être l’obscurité. En faisant cela elle oublie petit à petit son rayonnement. La bougie perçoit tout de même la lueur et c’est d’ailleurs ce qui la fait tenir, la fait espérer, mais avec le temps cela devient dur. Elle se sent seule et démunie, car l’obscurité est vaste et parait sans fin, mais pourtant au contact de la lumière elle disparaît immédiatement. Si seulement cette bougie reprenait contact avec son essence, elle pourrait dès lors avancer avec foi et confiance sur le chemin de sa réalisation. Pour vivre plus en légèreté, Il faut donc nous défaire consciemment de nos croyances étriquées. Il s’agit en quelques sortes de mettre en lumière nos parts “d’ombres”. De mettre la lumière sur ce que l’on ne désire plus afin de le transcender. “L’ombre” n’est que le sujet de l’expérience, s’y identifier aboutira à la souffrance. Tous les Hommes empruntent la […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top