Témoignage d’un instant à vivre…

Dimanche 7 avril 2019, Tushita, le centre de méditation de Dharamkot dans l’Himachal Pradesh en Inde accueillait Khyongla Rato Rinpoche pour un enseignement de 2h. Emily vous livre son ressenti…

Rinpoche à gauche et son traducteur à droite. Source.

Khyongla Rato Rinpoché est un lama réincarné et érudit de l’ordre Gelugpa du bouddhisme tibétain. Il est né dans la région de Dagyab au Kham, dans le sud-est du Tibet. En 1928, des moines Gelugpa de haut rang ont prédit qu’un garçon de cinq ans vivant dans cette région reculée du Tibet était la réincarnation du neuvième Khyongla. Le jour de son sixième anniversaire, à cheval, des moines l’ont emmené de chez ses parents dans un monastère où il a été nommé chef spirituel.

Pendant plus de trois décennies, il a vécu la vie sobre d’un moine, étudiant dans les monastères les plus célèbres du Tibet et obtenant le diplôme Lharampa Geshe. En 1959, après que les communistes chinois eurent pris le pouvoir, Khyongla Rato (ainsi que des milliers de moines et le Dalaï Lama) ont fui le Tibet à pied à travers l’Himalaya pour se mettre en sécurité et mener une autre vie en Inde. Finalement, il est venu en Europe, puis aux États-Unis, et en 1968, il a commencé à vivre à New York. En 1975, il fonda le Tibet Center, un centre pour l’étude du bouddhisme. Pendant plus de 30 ans, il a été directeur et professeur principal au Tibet Center, enseignant principalement en anglais.


Gratitude et respect, une atmosphère apaisante

Avant son arrivée, un grand silence régnait dans la salle. Chacun attendait, les yeux pétillants, cet homme de 97 ans, si respecté. Ce fut un moment merveilleux de s’observer dans cette somptueuse pièce.
Le bonheur, le respect, l’amour et la sérénité y régnait. On y sentait l’impatience, la gratitude, l’honneur. C’était incroyable d’être témoin de tant d’émotions.

Lorsqu’il entra dans la pièce, tout le monde se leva. La bienveillance transpirait de son être. Son enseignement portait sur l’esprit d’illumination, comment méditer en pensant à autrui ni avec attachement, ni avec haine. Comment se séparer de ses émotions envers les êtres humains afin de ne porter plus que de la compassion telle une mère à son enfant. Il nous expliqua que lorsqu’il avait discuté de ce sujet avec un maître, il ne trouva pas d’ennemie, n’ayant aucune colère en lui, il ne voyait pas qui il pouvait nommer ainsi.

Khyongla Rato Rinpoche. Source.

“Bodhicitta” ou “esprit éveillé”, “esprit d’illumination” est la notion centrale du Mahâyâna (“bodhi” signifie illumination ou éveil et “citta” signifie esprit). Bodhicitta définit le chemin du Bodhisattva, aussi bien dans le Grand Véhicule de Perfection que dans Tantrayâna ou le Véhicule Mantra Secret. C’est un esprit spécial que l’on peut générer par un entraînement mental spécifique. Cet esprit cherche l’éveil, mais pour le bien de tous les êtres sensibles, en d’autres termes, s’engage à s’éveiller pour enseigner comment cesser de souffrir.

Ces paroles touchaient, émerveillaient, les regards s’illuminaient, les sourires s’élevaient. Pendant 1h30, Lama Rinpoche nous fit tour à tour rire, réfléchir, sourire, ou même pleurer… Quel moment de grâce.
Assister à cela fut d’une beauté incroyable.

Rinpoche et son traducteur. Source.

Si vous avez l’occasion d’assister à de tels enseignements, n’hésitez pas. Même si vous n’êtes pas forcément bouddhiste, l’atmosphère de paix et d’amour qui règne dans la pièce est un baume au coeur et un émerveillement qui mérite d’être vécu.

Voici Tushita, si vous avez l’occasion de le visiter, allez-y.
En plein coeur de la forêt, c’est un lieu paisible et magnifique. Si vous souhaitez plus d’informations sur le lieu, voici le Facebook ainsi que le site web du centre.


Tags: , , , ,

Comments are closed.

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top