Our Blog

Tag: Yoga

Initiation au Yantra Yoga : exemples de postures tenues longtemps secrètes by Stéphanie

31 October 2017

Le Yantra Yoga est une pratique spirituelle tibétaine ouvrant les chakras du corps subtil. Longtemps tenue cachée, cette pratique a traversé les âges suivant une lignée secrète. Le système comprend 108 mouvements en séquence continue. Cette pratique s’apparente au Tai Chi qui avec un contrôle optimal des trois aspects, à savoir posture, mouvement et respiration permet une circulation de l’énergie vitale équilibrant les corps subtils et physiques.  Ce qui va suivre est un exemple de huit des postures qui réveillera avec douceur votre corps et esprit : ∴ Posture n°1 : Chakra Vishuddha  Bienfait : Ouverture du chakra de la gorge Posture : Position du lotus. Mouvement : l’adepte roule la tête dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans le sens inverse. Respiration : un tour pour une inspiration – un tour pour une expiration … ∴ Posture n°2 : Accrocher l’air Bienfait : Fait sortir l’air vicié Posture : Position du lotus et bras à hauteur de la tête, paumes ouvertes et doigts repliés. Mouvement : Les bras sont abaissés en position crochet. Respiration : Expiration lorsque les bras sont abaissés. Inspiration lorsque les bras sont levés. ∴ Posture n°3 : Chakra Manipura Bienfait : Active le feu mystique, le tummo Posture : Position du lotus et les bras sont en angle droit par rapport au corps. Mouvement :  Les poings fermés viennent donner de petits coups réguliers sur le nombril. Respiration : un coup : une inspiration – un coup : une expiration …   ∴ Posture n°4 :  Chakra Anahta Bienfait : Aide le chakra du cœur à s’aligner Posture : Position du lotus, mains pressées sur la poitrine. Mouvement : Les coudes sont claqués alternativement contre le corps. Respiration : Alterner expiration/inspiration en suivant les mouvements. ∴ Position  n°5 :  Chakras en harmonie  Bienfait : Aligne et fait travailler les chakras ensemble Posture : Position du lotus et mains jointes derrière le cou, les coudes joints. Mouvement :  Les coudes se balancent de gauche à droite . Respiration : Alterner expiration/inspiration en suivant les balancements.   ∴ Posture n°6 : Chakra Manipura  Bienfait : Aligne le chakra nombril   Posture : Debout et mains jointes au niveau du cœur. Mouvement : Les jambes sont lancées en avant l’une après l’autre. Respiration : Alterner expiration/inspiration en suivant les mouvements. ∴ Posture n°7 : Chakra Muldadhar  Bienfait : Aligne le chakra racine       Posture : Position du lotus et mains […]

Lire plus

A la découverte des Retraites Spirituelles, un Outil de Profonde Transformation de Soi by Stéphanie

06 October 2017

Vous avez certainement entendu parler de retraites de yoga ou de méditation. Elles peuvent vous évoquer celles qui, telles de lointaines légendes, sont pratiquées par des yogis retirés depuis des dizaines d’années dans des grottes au cœur des montagnes himalayennes, ou celles, bien plus actuelles, proposés par des professeurs agréés sur quelques semaines, en bord de mer ou en montagne, hors des grandes villes. Mais qu’est-ce donc que ce phénomène florissant parmi les milieux du bien-être et des pratiques spirituelles ? Une retraite, qu’est-ce que c’est ?        Une retraite consiste à quitter quelques temps son quotidien pour se dévouer entièrement à une pratique spirituelle. Effectuer une retraite peut s’appliquer à des champs très divers de la spiritualité, et ainsi proposer des expériences variées, de la retraite religieuse à celle silencieuse de méditation. Impliquant un déplacement dans un lieu dédié, elles ont toutes pour objectif de permettre d’aller en profondeur dans une réflexion sur soi, par un emploi du temps consacré à celle-ci, où chaque activité parallèle nourrit et participe de la pratique. Le plus souvent effectuée en groupe, une retraite est une expérience personnelle de développement et de travail sur soi, qui passe aussi par une ouverture aux autres, de belles rencontres et une vie en communauté chaleureuse.   Une retraite, mais pourquoi ?        De quelques jours à plusieurs années, une retraite est un espace-temps que l’on ouvre pour respirer, se ressourcer, se découvrir et aller chercher à l’intérieur ses propres ressources.        De quelque type qu’elle soit, elle permet d’abord de prendre de la distance par rapport à son quotidien. En quittant pour un moment déterminé son chez-soi, on se tourne vers un lieu qui favorise le regard intérieur. Bien qu’inconnu, ce lieu devient vite un repère tranquille, bienveillant, qui permet d’accueillir les sensations, de se reposer, et de « faire le point ».        Elle est une coupure, un temps de vacance au sens le plus noble de « se laisser le temps » ; sortir de l’agitation de ses occupations et regarder autour de soi, contempler ce qui nous entoure. Toute retraite est une méditation en ce qu’elle laisse les événements extérieurs se déposer dans notre esprit. La retraite constitue ainsi un espace global dans lequel on prend le temps d’ouvrir une respiration. Même inconsciemment, par cet espace ouvert germe la graine d’une évolution. C’est d’ailleurs souvent après coup que l’on prend conscience que l’on a soigné les doutes et apaisé le mental, […]

Lire plus

RÊVER EN YOGA, LA PRATIQUE DU YOGA NIDRA by Stéphanie

02 October 2017

Le Yoga Nidra est une branche du yoga mise au point par Swami Satyananda dans les années 50, à partir de divers rituels très anciens actualisés pour son époque. Découvrons ensemble cette pratique de la méditation qui fait appel au rêve et  au travail de l’inconscient comme outil thérapeutique pour mieux vivre chaque jour. Qu’est-ce que le Yoga Nidra ? C’est une méditation qui permet une relaxation très profonde de toutes les couches de l’être, autant physique que mentale et émotionnelle. Elle est de plus en plus appréciée dans nos sociétés contemporaines, car elle apporte immédiatement de nombreux bienfaits, est très accessible et facile à mettre en place. Cette pratique apporte une solution aux maux de notre époque et permet de reprendre la maîtrise sur nos troubles : elle supprime les tensions musculaires, apaise le stress, permet un profond ressourcement. Elle est réputée pour améliorer considérablement la qualité du sommeil. En effet, vingt minutes de yoga nidra équivaudrait à une heure de sommeil profond ! Le Yoga Nidra est un travail sur notre inconscient. Il est l’expérimentation consciente de l’état entre rêve et sommeil profond, sorte de « sommeil lucide ». Alliant concentration et contemplation, la sophrologie et l’auto-hypnose entre autres s’en sont beaucoup inspirées. En quoi consiste une séance de Yoga Nidra ? La séance se passe allongé sur le dos, yeux fermés. Elle commence par l’émission d’une intention, « sankalpa », qui prend la forme d’une courte phrase que l’on va ancrer dans notre subconscient durant la séance. Cette résolution personnelle est déterminante, car elle matérialise un souhait de transformation, dans le but de se rapprocher de ses aspirations personnelles. La voix de l’instructeur guide ensuite les participants vers une relaxation physique. Il les invite à prendre conscience de leurs corps, de leur respiration, des perceptions qu’ils ont de l’environnement, des sensations qu’ils ressentent. Cette détente va peu à peu se transmettre au plan émotionnel. A ce stade, l’esprit est maintenu éveillé dans un corps endormi. La voix guide l’esprit dans une méditation simple et ouverte, sensible. Lorsque la fin approche, la conscience est ramenée dans ses perceptions physiques, et la voix nous invite à repenser au souhait émis en début de séance, afin de diriger l’énergie vers lui. Que se passe-t-il durant la séance ? Lors de la pratique du Yoga Nidra, le métabolisme est ralenti. L’esprit pénètre dans un niveau de conscience alpha, état modifié, intermédiaire […]

Lire plus

Apprendre à contrôler son esprit en une respiration by Stéphanie

16 August 2017

Dans une journée, du réveil jusqu’au coucher, plus de 10 000 pensées traversent notre esprit. 90% d’entre elles sont les mêmes que la veille “Qu’est-ce que je vais bien pouvoir manger ce midi?”, “Est-ce que je vais aller au sport aujourd’hui?” et 80% sont des pensées négatives qui gravitent autour du jugement ou de l’impatience. Il y a aussi ces pensées porteuses d’idées qu’on laisse bien trop souvent s’envoler. Mystérieuse source d’inspiration, essence de la créativité, comment faire pour s’y attarder alors que 9999 autres se bousculent dans notre tête? ∴ Le compagnon de notre mental Dans les pratiques bouddhistes et indiennes, ces nombreuses pensées sont considérées comme des distractions nous empêchant d’atteindre notre liberté intérieure. Il est alors important de comprendre leurs origines, pour les canaliser et mieux s’en détacher. C’est ainsi que Bouddha a décrit le mental humain comme un singe sautant d’arbre en arbre, hurlant et gesticulant sans cesse. Ce compagnon mental prend bien trop souvent toute notre attention. Il règle les pensées à notre place alors que nous sommes censés en être en charge. Avec le bruit du singe, il est difficile d’être concentré sur le moment présent. Au lieu de cela, nous virevoltons dans le brouhaha d’une jungle.   ∴ Une respiration pour y voir plus clair Elle s’accélère quand nous sommes dans des situations de peur ou d’excitation et ralentit dans des moments calmes et apaisants. Elle est l’expression de notre esprit mais aussi l’élément vital de notre corps. La respiration, inconsciente et régénératrice, se fait bien trop souvent sous-estimer. Elle est, à elle seule, le souffle de la vie et lorsqu’elle est bien maîtrisée, elle peut nous apporter paix et sérénité. Avec la pratique du Pranayama, yoga basé sur la respiration, nous apprenons l’art de prolonger le souffle de différentes façons. La respiration diaphragmatique est l’une d’entre elles. Voici un petit enseignement qui vous permettra d’apprivoiser votre singe sauvage :   Prenez un bol d’air frais dans le Sud de l’Inde lors d’une retraite de méditation et de yoga.

Lire plus

Défi de la semaine: 1heure de méditation quotidienne ! by Stéphanie

25 May 2017

La méditation est une pratique très courante en Inde, et s’est très largement étendue au-delà des frontières depuis des décennies. À travers le monde on en vente les bienfaits et la recommande pour vaincre le stress et réduire l’anxiété. Par une pratique régulière, des études ont prouvé que la méditation aurait un impact sur la neuroplasticité du cerveau et permettrait d’accroître la mémoire, la créativité et la volonté. Whitney, jeune yogi, vous raconte son défi de la semaine : 1 heure de méditation par jour ! Il est 5h28, exactement ! Et je ne sais par quelle force, mes yeux se sont ouverts. Ce fut presque instinctif. Je me suis lancé le défi hier de débuter une semaine de méditation, une heure chaque matin. Pour certains ce n’est pas grand chose, pour d’autres cela semble interminable. Je me trouvais entre les deux. Pratiquant la méditation avec une irrégularité sans pareil, je passais de méditations quotidiennes à l’absence totale –bien souvent au moment où j’en avais le plus besoin- depuis déjà deux ans. Alors je me suis levée. Assise en tailleur devant ma fenêtre, j’ai refermé mes paupières, non pour retomber dans les bras de Morphée, mais pour me retrouver aux confins de moi-même. Presque instantanément une trompette au loin retentie. Celle de l’ashram, un peu plus haut dans mon village himalayen. On m’avait dit que tous les jours au moment où se levait le soleil, l’ashram se recueillait autour d’une méditation collective. Ce fut comme si je les rejoignais. Peut-être cela a-t-il facilité ma concentration car pendant la première demi-heure, il ne m’a pas paru difficile de méditer. Enfin je dis demi-heure comme je pourrais dire cinq minutes. En effet, j’ai perdu toute notion du temps. Je me suis refusée à ouvrir les yeux, interdite de jeter un coup d’œil au temps qui passe. Je cherche à habiter le moment présent, sans contrainte horaire. Le principe de la méditation étant d’être en conscience sans pensée, j’ai alors focalisé mon intention sur l’environnement qui m’entourait. En Inde, même très tôt le matin, les rues sont habitées. J’entends des chiens aboyer, un tuk-tuk passer, un coq chanter plusieurs fois. Ne serait-ce pas un comble, le chant du coq, symbole de mon pays d’origine, qui sonne à mes oreilles au milieu de ma quête spirituelle indienne ? La musique de l’ashram couvre mes pensées… pour laisser place à d’autres. Je m’interroge. Sont-ils en train de chanter ? De […]

Lire plus

Mon premier cours de yoga dans un ashram indien by Stéphanie

26 April 2017

Whitney est une jeune voyageuse en quête de spiritualité. Arrivée à Dharamsala il y a quelques jours, elle a assisté à son premier cours de yoga sur la terre sacrée de ses origines. Cette discipline largement pratiquée depuis la nuit des temps en Inde aspire à l’union du corps et de l’esprit pour un meilleur bien-être. Venez (re)découvrir le yoga au travers du récit d’une jeune yogi à la recherche d’authenticité. 7h30 – Dharamsala, petit village perché dans les montagnes himalayennes. Ce matin c’est décidé, j’assiste à mon premier cours de yoga dans un ashram. Celui-ci est modeste, coloré d’orange, symbole de l’énergie vivante et stimulante. La pièce aux fenêtres imposantes se gorge d’une douce lumière qu’émet le soleil encore un peu timide. Nos tapis sont déjà prêts, un petit coussin brodé et un bloc à côté pour assurer le meilleur confort en toute position. Au fur et à mesure, les élèves prennent place. La diversité des visages, des styles, des personnalités me fascine. Le professeur nous rejoint, vêtu d’une longue tunique d’un blanc éclatant. Mes compères ont l’air d’être des habitués. Ils chantent le premier mantra en sanskrit, mains liées à hauteur du cœur et yeux fermés. Au bord de nos tapis respectifs, nous débutons une succession de Salutations au soleil. L’enchainement est universel, que ce soit en France, au Canada ou en Inde, celui-ci reste identique, fidèle à lui-même. Je sens l’énergie qui afflue tout le long de mon corps. Je me sens l’habiter.   Les postures s’enchainent. D’abord celles debout. Les deux pieds ancrés au sol, les bras levés, guidant le bassin d’un côté puis de l’autre. « Strech your back, strech your body » nous dit notre professeur. Celle qui suit me met dans une position bien plus délicate. Une jambe soutenant l’ensemble du corps, c’est l’équilibre que je cherche en tendant la seconde vers le haut. « Find your balance », encourage le professeur. Existerait-il un meilleur endroit au monde qu’un cours de yoga dans un ashram indien pour trouver son équilibre ? J’en doute. Et pourtant ma posture est encore fragile. Selon le professeur, c’est une pratique quotidienne qui permet l’amélioration, la stabilité, la maîtrise de son corps et de son esprit. Si la posture du Lion, Simhasana, ne me demande que peu d’efforts physiques, le challenge se joue au niveau mental. Rugir tel le roi de la savane, langue dehors, accroupie ; en voyant l’assurance des autres c’est là […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top