Our Blog

Tag: Inde

Petit guide Français-Hindi pour ne pas garder sa langue dans sa poche by Roxane

namasté hindi cours

29 March 2016

860. C’est le nombre impressionnant de langues parlées en Inde. 122 sont parlées par plus de 10 000 personnes et 22 d’entre elles sont officiellement reconnues par la Constitution de l’Inde. Voilà des chiffres qui démotiveraient les plus courageux à apprendre à communiquer en Inde avec les habitants de chacune de ses régions. L’Hindi est l’une des langues les plus populaires en Inde. On estime qu’il serait parlé par entre 258 et 422 millions d’Indiens, selon qu’on inclut ou non différents dialectes. Je vous propose donc ici d’apprendre quelques bases de l’Hindi, qui vous permettront peut-être de vous éviter des situations inconfortables ou des quiproquos heureux. Ne pas paraître mal élevé : les formules de politesse Bonjour, Bon après-midi, Bonne soirée,  Au revoir – Namaste Oui – Han Ji Non – Nahin Ji S’il vous plait – Krupya Merci – Dhanyavād Excusez moi – Kshamā kïjiye Pouvoir indiquer la route à votre chauffeur de rickshaw : les directions À gauche : Bayin taraf À droite : Dahini taraf Tout droit : Sidha Par là – Us rāsté sé Pas par là ! – Us rāsté sé nahin Ici – Is taraf Comprendre les bases d’un menu de restaurant : les spécialités indiennes Où y a t-il un bon restaurant par ici ? – Yahān achchha resturant kahan hai ? L’eau – Paanee Les épices – Masala Le thé – Tchaï Le paneer – Fromage indien au lait de bufflone Les rotis, naan et chapatis – « Pain » indien Dosa – Crêpes de farine de lentilles fourrée aux, le plus souvent servies avec deux types de chutneys épicés Thali – Assortiment de plats indiens et spécialité de l’Inde du sud L’addition s’il vous plait ! – Kripayā apna bil lāiye Avoir l’air sympathique : petites expressions à usage quotidien Comment allez-vous ? – Ap kaisé hain Très bien / Pas très bien – Bahut achchha / Bahut achchha nahin Quel est votre nom ? – Apka nam kya hai ? Mon nom est Bond, James Bond – Méra nam Bond hai, James Bond Ravi de vous rencontrer – Ap se mil kar khushi hui Est-ce que vous parlez anglais? – Kya ap Inglish bol sakté hain ? Quelle heure est-il? – Kya samay hai ? Où sont les toilettes ? – Shauchalay kahan kai ? Vous êtes belle – Aap soundar hain Eviter les arnaques : l’art de la négociation Combien pour cela ? – Iské Kitna ? C’est trop cher. – Vah bahut jyādā hai Le prix est-il fixe ? – Kyā ek […]

Lire plus

Mother India : les paradoxes d’un voyage au cœur de soi by Flora

pas sable

11 March 2016

L’Inde, le pays du pèlerinage, de la quête, de la désillusion, des paradoxes, des mondes parallèles, des dieux, des énergies, de l’instant présent et enfin… pays de la vérité. Je voudrais vous avertir moi aussi : on ne décide pas d’aller en Inde. C’est elle, Mother India, qui vous appelle. Une entité Il est de ces pays que l’on personnifie comme une entité à elle seule, tant l’énergie de ces terres sont puissantes et ont la capacité de faire virevolter tout ce qui n’était pas notre propre vérité. L’Inde a cette réputation mais possède en plus de cela un sentiment d’universalité, tel le berceau de l’humanité. Si vous avez pris la décision de partir en Inde, c’est que votre âme vous pousse vers la claque monumentale dont vous avez besoin. Peut-être n’en êtes-vous pas conscient, mais que ce voyage se passe bien ou mal vous en retiendrez quelque chose. Peut-être infime ou grandiose, accablante ou ressourçante, une chose qui remue les tripes ou qui te fais te sentir vivant… C’est ça l’Inde, c’est la vie, c’est le vacillement de l’identité. Un voyage au cœur de soi Les plus sensibles d’entre vous pourront aussi basculer du côté infernal de ce voyage : le syndrome Indien, comme l’appel le Dr Airault, un psychatre spécialiste ayant rapatrié d’urgence une quarantaine de français. Il est décrit comme tel : le syndrome du voyageur évoque, dans des cas de crises aiguës, des bouffées délirantes qui révèlent une paranoïa prononcée. La personne est d’abord victime d’une angoisse sans origine apparente puis peut basculer vers une peur irraisonnée d’être attaquée, suivie, expiée mais aussi cible d’un assassinat.  Ici, l’Orient désoriente. D’autres voyageurs, plus déterminés à ne pas se laisser impressionner dirais-je, ont le temps de se retrouver confronté à tous leurs blocages mais aussi à une Inde fantasmée. S’accrocher à ce que l’on croit être une vérité devient alors le pire cadeau que l’on puisse s’offrir en Inde. Même si chaque voyage donne l’occasion de se transformer, celui-ci est fait de tant de paradoxes qu’il ne laisse pas le choix de faire un travail constant sur soi. Certains voyageurs, pour ne pas dire beaucoup, finissent tout de même par lâcher prise et s’ouvrent ensuite à l’enchantement. Car il y a ceux qui ne cessent d’avoir un regard détaché de tout jugement sur le chaos que peut être ce pays. Ce grand bordel organisé mérite qu’on s’y attarde : prendre un tuktuk […]

Lire plus

Yoga : 10 postures simples et accessibles pour trouver le chemin du bien-être by Jean-Baptiste

yoga-postures-bien-etre

19 February 2016

Le Yoga est né en Inde il y a des millénaires. Méthode de développement personnel et pratique qui ouvre à la spiritualité, le Yoga ne s’apparente pourtant pas à une croyance religieuse. Chacun peut se lancer quand il le souhaite dans sa pratique. On pourrait résumer le Yoga par ces quelques mots de Patanjali, un des premiers codificateur de cette pratique : « Citta vritti nirodhah »: le Yoga est la cessation de la fluctuation de la conscience. Le Yoga, c’est un travail sur le corps qui libère l’esprit et peut amener à la guérison. Bon pour le corps et bon pour l’esprit.  Le Yoga, l’union du corps et de l’esprit Le mot Yoga est issu du sanskrit YUJ- qui signifie « atteler » ou « unir ». Ce que l’on appelle couramment « Yoga » est en réalité le Haṭha yoga, qui est une forme spécifique de méditation et d’éveil spirituel basé sur les postures (āsana) et la respiration (prāṇa). La réalisation de postures mêlée à des exercices de respirations va amener le yogi – celui qui pratique le yoga – à atteindre un grand niveau de concentration. Cette concentration, c’est la connexion entre le corps et l’esprit. Tout en permettant au corps de faire de l’exercice physique, la pratique du Yoga équilibre également le corps avec l’esprit et est capable de guérir bien des maux. Comme on vous en parlait récemment dans un article sur le Yoga en prison et les bienfaits de ces séances de méditation sur les prisonniers, le Yoga est un moyen d’apaiser et de guérir les corps et les esprits, quelle que soit notre origine, notre sexe, notre position sociale ou nos actes passés. Même Steve Jobs en était un fervent adepte ! C’est le moment de sortir de votre train-train quotidien fait de stress et d’urgence. Le Yoga va vous permettre de prendre quelques minutes pour vous reconnecter au moment présent. Concentrez tout votre Pranâ – l’énergie et le souffle vital – et vous voilà prêt pour quelques postures de yoga.   Le Yoga, mode d’emploi   La Montagne (Tadāsana) Position : • Tenez-vous debout, bien droit, les pieds joints et les bras ballants le long des jambes. • Éloignez vos épaules des oreilles. • Étirez votre colonne vertébrale et inclinez légèrement vos fessiers vers le sol.   Bienfaits : • Favorise l’enracinement, le maintien, la coordination et la concentration • Renforce et dynamise le corps • Augmente la confiance […]

Lire plus

Le triangle d’or, à la découverte des joyaux du Nord de l’Inde. by Stéphanie

10 February 2016

Le « triangle d’or », composé des villes de Delhi, Agra et Jaipur, fait partie des destinations les plus prisées du Nord de l’Inde. Il regroupe certains des plus beaux joyaux du pays et offre un aperçu de la grandeur et de la beauté de la plus grande démocratie du monde. Vous pourrez observer l’atmosphère unique de Delhi, entre authenticité et modernité, vous laisser surprendre par Jaipur, la ville rose et l’imposante architecture rajput et enfin la majesté d’Agra, avec son célèbre Taj Mahal. Géographie : Les trois villes formant le triangle d’or se situent au Nord de l’Inde, Jaipur et Agra étant légèrement plus au Sud que Delhi. Leur population respective atteint près de 17 millions d’habitants pour Delhi, 3,4 millions pour Jaipur et 4,4 millions pour Agra en 2011. Pour rallier les trois villes en voiture, il faut compter : Delhi – Jaipur : 5h (270km) Jaipur – Agra : 5h (225km) Agra – Delhi : entre 3 et 4h par la voie express (250km) Tous ces trajets sont également possibles en bus (même durée) ou en train à des tarifs abordables. Si le temps vous manque, vous pouvez également penser à l’avion, les vols intérieurs en Inde sont bien moins chers que leurs homologues français. Guide pratique : Décalage horaire : +4h30 par rapport à la France Monnaie : Roupies Taux de chance : 1 euro = 73,2 Rs le 9 février 2016. Le taux de change varie entre 70 et 74 Rs pour 1 euro. Indicatif téléphonique : +91 / 0091 Les prises indiennes sont différentes des prises françaises. Si nous pouvons brancher nos appareils dans les prises indiennes, l’inverse est impossible. De fait, si vous disposez d’une rallonge française sur laquelle vous souhaitez brancher un appareil indien, vous aurez besoin d’un adaptateur spécifique avec une prise à trois branches. Formalités particulières : Pour visiter l’Inde, un visa est obligatoire. Vous pouvez choisir entre souscrire un e-visa en ligne d’une durée d’un mois et réaliser une demande auprès de l’ambassade de l’Inde en France pour une durée supérieure. Les visas touristiques s’obtiennent sans trop de difficultés pour une période maximale de six mois. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter notre article qui vous permettra d’avoir une vision plus claire du processus. Pour ce faire, cliquez ici. Vous trouverez également le formulaire à remplir ainsi que les informations directes du gouvernement indien juste ici. Santé : […]

Lire plus

Tout savoir sur Shiva, le dieu le plus vénéré de l’hindouisme by Cyril

Shiva assis

08 February 2016

Shiva est certainement l’un des dieux les plus importants, si ce n’est le plus important, de la mythologie hindouiste. C’est un dieu compliqué à comprendre, arborant parfois des facettes opposées. On parle souvent de lui comme d’une entité, ignorant au passage que son nom signifie littéralement « ce qui n’est pas ». On pourrait écrire des livres entiers sur ce dieu. Aujourd’hui, je vais essayer de faire un tour d’horizon de cette divinité complexe afin de mieux la cerner. D’où vient Shiva ? Il serait apparu pour départager Brahma et Vishnu alors qu’ils s’affrontaient pour savoir lequel des deux étaient le meilleur dieu. Avec ces deux dieux, il est un des trois dieux principaux qui constituent la trinité hindoue. Il représente la fin, la mort, c’est pourquoi il est le dieu destructeur. Les légendes disent qu’il vivrait sur le mont Kailash. On raconte qu’à une époque les dieux étaient menacés par les démons et demandèrent son aide à Shiva. Celui-ci accepta à la condition que les dieux lui prêtent chacun une partie de leurs pouvoirs. Une fois les démons vaincus, Shiva refusa de rendre ces pouvoirs ce qui fit de lui l’entité la plus puissante de l’univers. Toujours d’après les légendes, Shiva aurait mille huit noms parmi lesquels Roudra, Hara, Ougra,… Rudra symbolise une forme sombre de Shiva, souvent associée à la destruction, ce qui explique qu’elle est représentée sous une forme courroucée. Ses attributs De ses cheveux coule le Gange ce qui explique que ce fleuve soit si sacré aux yeux de la religion hindouiste. Son principal attribut est le trident appelé Trishula. Pour les shivaïtes, ou shaïvas, ce trident arbore une triple signification : création, perpétuation et destruction. Shiva est toujours paré d’un troisième œil sur la tête qui apporte la destruction sur tout ce qu’il fixe. C’est la raison pour laquelle lorsque l’on représente Shiva, il a toujours son troisième oeil de fermé. Sur sa tête on retrouve un croissant de lune. Celui-ci symbolise la renaissance, tout comme la lune qui diminue avant de renaître. Une autre explication est qu’en étant placé près du troisième oeil, qui est le symbole de la destruction, il représente le pouvoir de création de Shiva. De plus, un serpent est toujours placé autour de son cou, pour représenter la puissance. Il est souvent accompagné de Nandi, un taureau blanc qui lui sert de monture. Lui-même est l’objet de cultes dans certaines parties de l’Inde. […]

Lire plus

Amma, la puissance d’Amour pour toute religion by Anne

Amma Omalaya

26 January 2016

On parle de plus en plus d’Amma, cette femme incroyable du sud de l’Inde qui prône en guise de toute religion un amour inconditionnel. En France elle nous a notamment été révélée par le récent film Un+ Une de Claude Lelouch. Jean Dujardin et Elsa Zylberstein se sont déclarés incroyablement touchés par cette femme hors du commun. Nous avons souhaité partager avec vous la vie et le message d’Amma. Une incroyable enfant Le formidable message d’Amma c’est avant tout l’histoire d’une petite fille, Soudhamani, née en 1953 dans un village de pêcheurs au Kerala, dans le sud de l’Inde. Toute petite elle montre des dispositions mystiques que sa famille ne comprend pas. Âgée de quelques années elle passe déjà des heures à méditer sur le bord de mer, apprend seule la pratique du yoga, compose des chants mystiques qui témoignent d’une profondeur et d’une sagesse peu communes pour son âge. Soudhamani est née dans une famille peu fortunée et lorsqu’elle vole du beurre ou des vêtements à ses parents pour nourrir et habiller les pauvres, sa famille se montre très sévère à son égard. La fillette subit beaucoup de privations et punitions et continue à donner tout ce qu’elle peut aux personnes nécessiteuses. Lorsque Soudhamani atteint l’âge de neuf ans, sa mère tombe malade et la fillette doit quitter l’école pour se consacrer aux travaux domestiques. Pour nourrir la vache de la famille elle fait du porte-à-porte afin de collecter les déchets de ses voisins. Soudhamani a été profondément affectée par cette pauvreté omniprésente en Inde. Si elle accepte le principe hindouiste selon lequel notre condition est liée à notre Karma, elle refuse que ce fait serve de prétexte à la passivité. A son échelle elle commence à répandre de l’amour, à vouloir poser un regard de tendresse sur chaque individu, quels que soient sa caste et son niveau social. C’est à ce moment-là qu’elle commence à étreindre les gens dans la peine, à leur offrir ce réconfort physique et mental qui lui vaudra le surnom d’Amma, la Mère. «  Si c’est à cause de son Karma qu’un homme souffre, n’est-il pas de notre devoir de rendre cette souffrance et cette douleur plus facile ? ». C’est avec cette profonde conviction qu’Amma avance dans la vie, pleine de confiance malgré les difficultés familiales. Amma explique : « En Inde, on attend des femmes qu’elles s’effacent. On dit que «  même les murs ne doivent pas […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top