Our Blog

Tag: enseignements

Tout quitter pour changer de vie by Anne

Citation de Marta

30 September 2015

Hier, l’équipe Omalaya a rencontré Marta et nous voulons vous faire découvrir son parcours extraordinaire. Marta est designer madrilène, jouissant d’un certain niveau de vie dans un milieu privilégié quand elle rencontre un moine bouddhiste à Madrid. Lui et son groupe ayant besoin d’un traducteur de l’espagnol à l’anglais, Marta se propose. « A cette époque je ne me connaissais pas. Je ne savais pas comment fonctionnaient les émotions, l’esprit, le cerveau. Dans le monde occidental on ne prête pas assez attention à soi. » Elle découvre alors le Dharma, la philosophie bouddhiste et se sent attirée par la vie intérieure qu’elle devine. Les moines lui conseillent de se rendre à Dharamasala pour approfondir ce qu’elle ne fait qu’appréhender. Elle décide de quitter son boulot prestigieux, sa famille, ses amis, sa vie confortable pour répondre à cet appel, pour se lancer dans cette quête de sens. En arrivant en Inde, elle étudie en parallèle le tibétain et la religion bouddhiste. Petit à petit, de programme d’étude en programme d’étude, Marta s’installe durablement dans la région, sans même s’en apercevoir. « Dans cette philosophie j’ai l’impression de vivre quelque chose de bénéfique pour l’esprit, de vraiment utile » Au bout d’un an à Dharamsala, sa famille, de tradition catholique, vient la voir en Inde et se rend mieux compte de son engagement. Ils sont rassurés par ce système de valeurs et par la vie monastique qui leur semble proche de ce qu’eux même peuvent vivre dans leur religion. Le message d’amour et de compassion est finalement commun aux deux sagesses. Marta vit depuis 10 ans à Dharamsala et c’est en égrenant son chapelet tibétain qu’elle répond à nos questions. Si elle a tout laissé derrière elle en quittant l’Espagne, c’est pour avoir trouvé aujourd’hui un chemin spirituel dans lequel elle se sent épanouie et où elle a l’impression de mobiliser le meilleur en elle. De designer occidentale, Marta est devenue…. la traductrice officielle du Dalaï Lama en espagnol. Elle nous livre le portrait d’un homme a l’attention extraordinaire, qui n’oublie jamais un visage ou un nom. Marta nous confie en riant, que le 14 ème Dalaï Lama, a parfois ce regard clairvoyant accompagné d’un sourire complice et espiègle qui veut dire ” hum, on ne s’est jamais rencontré dans cette vie, mais je te connais, je te reconnais d’une vie antérieure! “.

Lire plus

Enseignements spirituels au Ladakh en Inde par Sakya Trizin by Stéphanie

Enseignements spirituels au Ladakh avec Omalaya

05 July 2015

Depuis deux jours, le village de Choglamsar, situé à 8km de Leh, capitale du Ladakh, est sujet à un impressionnant spectacle : plus de quatre mille personnes se regroupent en silence sur la place de Jivetsal pour suivre les enseignements  spirituels bouddhistes qui y sont librement dispensés. Résultat d’une collaboration étroite entre la Ladakh Buddhist Association, la Ladakh Gonpa Association et le Monastère Matho, cet évènement rassemble les quatre courants du Bouddhisme – les Ningmapa, les Gelukpa, les Kagyupa et les Sakyapa -sous la tutelle de Sa Sainteté Sakya Trizin, le maitre de ces derniers. Se déroulant sur quatre jours, ce rassemblement a pour but de présenter les plus hauts concepts du bouddhisme  afin de les rendre compréhensibles pour les fidèles n’ayant, en temps normal, pas d’accès direct à ces enseignements. Les textes sacrés sont  explicités et discutés par les lamas présents sur l’imposante scène. Ces lectures sont entrecoupées par la psalmodie de mantras, et l’écoute de chants religieux. Durant tout ce temps, certains moines se consacrent à la réalisation d’un mandala de sable coloré, qui sera ensuite laissé à la vue des fidèles durant une semaine entière. Métaphore de la qualité éphémère de toute chose, cette œuvre sera ensuite détruite, et seul son souvenir subsistera. Le temps a beau ne pas être au beau fixe, la pluie n’entache en rien la ferveur des participants. Et les jeux d’ombre et de lumière, créés par les nuages entre éclaircies et averses, imposent de saisissants contrastes à la scène, amplifiant les sublimes patchworks de couleurs générés par le fleurissement de centaines de parapluies multicolores, le tout répondant aux couleurs vives des moines et des drapeaux de prières, ainsi qu’aux noirs profonds orant les habits locaux traditionnels. Mais le moment le plus touchant c’est  l’ambiance surnaturelle qui jaillit lorsque la rencontre des éléments donne naissance à un gigantesque arc-en-ciel au moment où la foule se targue du plus connu des mantras : Om Mani Padme Hum.  

Lire plus

Mon premier enseignement du Dalaï-Lama by Julianne

Enseignements du Dalai Lama a Dharamsala

05 May 2015

Le jeudi 5 mars 2014, le 14ème Dalaï Lama, plus haute autorité de la religion bouddhiste tibétaine, donnait des enseignements dans son palais de Dharamsala, ville où il a trouvé refuge lors de son exil en 1950. Retour sur ce qui fut mon premier enseignement du Dalaï Lama. Ici, la venue du Dalaï Lama est un événement majeur. Ce dernier attire moines et nonnes de toute la région, une large partie de la communauté tibétaine, mais aussi voyageurs et fidèles bouddhistes du monde entier. En moins de dix minutes, nous rencontrons russes, américains, espagnols, allemands… Il est 6h30 du matin (le monde appartient aux bouddhistes qui se lèvent tôt), et chacun cherche une place sur le sol pour s’assoir. L’attente commence. L’arrivée. Une heure plus tard, l’assemblée se lève. Le 14ème Dalaï Lama se tient devant nous. Fidèles et spectateurs joignent leurs mains et s’agenouillent devant lui : les enseignements peuvent commencer. Comme le veut la tradition bouddhiste tibétaine, la Sutra du cœur commence à raisonner dans la salle. Réputée pour dissiper les difficultés d’ordre spirituel, elle est entonnée par des moines dont les voix évoquent le son du Duncheng. Pour se faire une idée : https://www.youtube.com/watch?v=zf-28Qf4CHs Pour bien commencer, une tasse de thé. Nous découvrons ensuite que tout enseignement qui se respecte commence par un verre de thé au beurre, spécialité tibétaine servie avec application par les moines du temple qui se frayent tant bien que mal un chemin parmi la foule. Tout en savourant notre breuvage, nous sommes introduites au bouddhisme par Sa Sainteté, qui souhaite inclure les novices venus nombreux, avant d’aborder le sujet officiel de ces enseignements, les Jatakas. Une leçon de base qui pour nous n’est pas du luxe, et dont le maitre mot est : ne pas se baser sur la foi mais sur la raison si l’on veut suivre l’enseignement du Bouddha. Le bouddhisme est une religion de la pratique, et selon Bouddha, tout enseignement doit être expérimenté pour être approuvé. Une philosophie qui tranche de notre perception occidentale de la religion, qui apparaît comme dogmatique et peu questionnable. On comprend l’importance de l’éducation pour le 14ème Dalaï Lama, qui est à l’origine d’un réseau d’écoles tibétaines qui accueillent plus de 17 000 élèves à travers toute l’Inde. Sa Sainteté fait appel à la logique et au bon sens de l’auditoire, à qui il recommande d’étudier plutôt que de s’enfermer dans un monastère durant un mois […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top