Our Blog

Tag: Dalai Lama

Le Dalaï-Lama et Desmond Tutu : deux visages de la paix et de la non-violence à Dharamsala by Julianne

Dalaï Lama et Desmond Tutu Book of joy

19 July 2019

Faute de visa accordé pour l’Afrique du Sud, le Dalaï Lama n’avait pas pu célébrer les 80 ans de son ami Desmond Tutu. Malgré les obstacles qui se dressent entre les deux hommes, rien n’arrête leur amitié, et cette année, c’est Desmond Tutu qui honore les 80 ans de Sa Sainteté en son lieu de résidence de Dharamsala, Inde. Le 23 avril, devant la nouvelle génération du Tibet, au « Tibetan Children village », l’archevêque sud-africain a lancé un message d’espoir. Deux hommes, un même combat contre l’oppression Depuis son exil du Tibet en 1959, le Dalaï-Lama et avec lui le peuple tibétain se battent pacifiquement contre l’oppression chinoise, dans l’espoir qu’un jour, ils pourront de nouveau vivre libres sur leurs terres et en accord avec leurs traditions. C’est précisément cette lutte contre l’oppresseur qui réunit ces deux personnalités spirituelles que sont Sa Sainteté le Dalaï-Lama et le révérend Archbishop Desmond Tutu. Aux côtés de son ami, Desmond Tutu a donc parlé en connaissance de cause. Lui aussi a connu, comme le Dalaï Lama depuis plus de cinquante ans, l’oppression de son peuple durant l’apartheid en vigueur en Afrique du Sud de 1948 à 1991. Lui aussi a lutté contre ces injustices en faisant le choix de la non-violence. Un message d’espoir  Ainsi, lorsqu’il s’adresse au parterre d’enfants assis devant lui, Desmond Tutu lance un message d’espoir. Il n’aurait jamais imaginé la victoire des libertés du peuple noir en Afrique du Sud. Il ne pensait pas que son « bien-aimé » Nelson Mandela sortirait de sa prison de Robben Island. « Mais youhou ! » s’exclame l’octogénaire devant la foule amusée. Après son combat pour les libertés en Afrique du Sud, qui lui a valu un prix Nobel de la Paix, Desmond Tutu s’est engagé pour la cause tibétaine. En 2009, aux côtés de 10 000 signataires, il exhorte le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme d’envoyer des agents de l’ONU au Tibet et d’établir un rapport à la communauté internationale. Il n’a pas manqué de rappeler son engagement, en affirmant qu’un jour, « la Chine se rendrait compte que la liberté est moins chère que l’oppression », et que la jeune génération retournerait vivre dans un Tibet libre.  Une journée de la joie  Après le discours des deux Hommes, place à la célébration ! Le 23 avril,  sur le terrain de basket de l’école tibétaine, on célébrait, un peu en avance certes, les 80 ans du Dalaï […]

Lire plus

Qui sont les Dalaï-Lamas ? Focus sur la plus importante lignée de chefs spirituels by Stéphanie

dalai lama chat

18 July 2019

  Aujourd’hui le Dalaï Lama est devenu l’une des personnalités les plus connues de nos sociétés modernes. Son sourire communicatif, sa sagesse et ses yeux rieurs ont fait plusieurs fois le tour du monde, Sa Sainteté a rencontré la plupart des grands dirigeants et guidé de nombreuses âmes, bouddhistes ou non.   Mais saviez-vous que le titre Dalaï Lama est dérivé du langage mongol ? Y-a-t-il eu des Dalaï Lama avant même que la fonction ne soit inventée ? Quel est son rôle concrètement ? Comment est-il choisi ? Qui fût le premier d’entre eux ? Ces quelques recherches sur l’origine du mot Dalaï Lama permettront d’éclaircir le concept de Chef spirituel et temporel du Tibet. La tradition du Yon Mchod : la condition de l’existence du statut de Dalaï Lama « Yon Mchod » : relation traditionnelle de maîtres à chapelains instaurée par l’école religieuse des Sakyapa. Le dignitaire religieux est considéré comme le maître spirituel qui délivre enseignements et initiations au monarque tandis que ce dernier doit assurer la protection et l’affluence de dons pour le bien être de la doctrine. C’est le modèle tibétain idéal de relation avec les souverains étrangers. Même si ce lien perdura de manière équilibrée pendant quelques siècles, les valeurs et principes s’effritèrent laissant place à une relation de plus en plus inégale au profit des souverains.   Le terme « Dalaï Lama » : un « océan de sagesse » inventé par les mongols Altan Khan l’empereur mongol donna alors au troisième abbé de Drépoung, monastère Guélougpa, le titre de Dalaï Lama « Maître vaste comme l’océan » en 1578. ♦ Lama signifiant la désignation d’un être supérieur en tibétain. ♦ Dalaï faisant référence au mot mongol « dalai » qui signifie grande étendue d’eau traditionnellement traduit par « océan ». Attention, ça se complique ! Le premier Dalaï Lama ne serait en fait pas le premier… Explications : Les deux premiers abbés sont donc considérés comme les Dalaï Lama originaux, même si le titre n’existait pas encore au moment de l’exercice de leurs fonctions. Le premier Dalaï Lama officiellement nommé est donc en réalité le troisième de la lignée… vous suivez toujours ? Comment devient-on Dalaï Lama : réincarnation et quête de l’élu Avez-vous entendu parler des tulkous ? Ce sont eux qui sont à l’origine des Dalaï Lama qui sont tous issus de cette lignée de personnalités religieuses hautement reconnues dans […]

Lire plus

10 photographies, 10 choses à faire à Dharamsala by Julianne

La Kora

26 March 2019

Assister aux enseignements du Dalaï Lama Régulièrement, le Dalaï Lama revient à Dharamsala pour y donner des enseignements bouddhistes sur un thème définit. Généralement, tous les enseignements sont annoncés à l’avance sur le site de Sa Sainteté. L’occasion d’en apprendre plus sur la philosophie bouddhiste dans une ambiance particulière ! (voir notre article sur les enseignements du Dalaï Lama) Rencontrer les enfants du Tibetan Children Village Le Tibetan Children Village de Dharamsala est la première école tibétaine créée en Inde pour les enfants tibétains en exil. Elle a pour objectif la transmission de la culture tibétaine aux plus jeunes, notamment via l’enseignement du tibétain. Un moment de partage et de joie aux milieu des enfants ! Arpenter le chemin de la Kora Lieu de paix préservé de la circulation, le chemin de la Kora invite à la marche méditative. Facile à trouver (il encercle la résidence du Dalaï Lama), il se pare de milliers de drapeaux de prières qui flottent aux gré du vent. Si vous y allez tôt le matin, vous croiserez de nombreux tibétains qui viennent y réciter des mantras… Grimper jusqu’à Triund Si vous ne devez faire qu’une seule marche à Dharamsala, c’est à Triund que celle-ci doit vous mener. Après 4h de marche dans une forêt de rhododendrons flamboyants, vous arriverez sur cette crête ou la vue sur la chaine du Dauladar est imprenable. Profiter d’un massage tibétain Dans la tradition tibétaine, le massage peut être préventif ou curatif, et offre de nombreux bienfaits, comme l’élimination des toxines et l’harmonie du système nerveux. Surtout après une marche à Triund, n’hésitez pas à en profiter ! Découvrir la médecine tibétaine au Men Tse Kang Le Men Tse Kang se veut à la fois musée et clinique tibétaine. Dans le musée, vous serez initié à la philosophie et aux pratiques de la médecine tibétaine. Dans la clinique, vous pourrez tester ses bienfaits grâce à la consultation d’un amchi (vous payez la consultation seulement si vous avez une prescription de médicaments, de l’ordre de 100 roupies). Gouter les Momos Les Momos, ce sont de petits raviolis vapeur tibétains, qui se déclinent presque à l’infini et que l’on trouve partout, que ce soit dans la rue où dans les restaurants ! Admirer l’artisanat tibétain à l’institut Norbulingka Ce havre de paix dans la banlieue de Dharamsala sera pour vous l’occasion d’apprécier la richesse de l’art bouddhique tibétain. Sous vos yeux, des artistes réalisent peintures, […]

Lire plus

EFFECTUER UN PÈLERINAGE, MAIS POURQUOI? PAROLES DU DALAI LAMA by Tashi

08 February 2019

Le Dalaï Lama nous livre ici une réflexion profonde sur la valeur du pèlerinage, pratique essentielle dans toutes les religions à travers le monde, pratique personnelle nous reliant au sacré et au divin. Il nous apporte une ouverture portée par la bienveillance qu’il cultive et essaime envers tous les êtres. Il nous enseigne de sa vision transversale des religions les valeurs de respect et de partage, et nous montre que ce qui importe est l’engagement personnel et l’énergie qui se dégage des lieux sacrés. « Les pèlerinages sont partie prenante de la plupart des religions. Chaque être vivant s’engage dans cette loyale entreprise dans l’espoir de trouver la vertu et acquérir des mérites. Parmi les bouddhistes, il est répandu de visiter les lieux dans lesquels un maître spirituel a un jour médité. Sa présence passée rend le lieu béni, chargé, dans une sorte d’électricité qui l’enveloppe désormais. Les pèlerins se rendent sur ces lieux pour ressentir ces mystérieuses vibrations. Ils essayent ainsi de partager les visions du maître. Le long du chemin, ils s’engagent dans l’épreuve de n’attendre aucune récompense matérielle. Chacun de leurs pas, chacun de leurs mouvements est comblé par un sentiment d’évolution spirituelle. En tant que bouddhistes, nous pensons que le mérite s’accumule en prenant part à une activité qui porte une dimension religieuse ; la discipline et la foi permettent ainsi de développer une attitude juste. En adoptant un comportement bienveillant, toute visite de lieu sacré devient pèlerinage. Dans notre tradition, le Bouddha prédit que dans les temps à venir, les personnes intéressés par ses enseignements seraient instruites sur les lieux associés aux événements principaux de sa vie. Son but n’était pas d’assurer la reconnaissance de sa personne en tant que Bouddha, mais plutôt de favoriser le bien être de ses disciples. Nous sommes convaincus qu’exprimer le respect et l’admiration envers les qualités de Bouddha – en faisant des offrandes ou en entreprenant un pèlerinage – contribue à notre propre avancement spirituel. Le nomadisme poignant de la culture tibétaine se prête à la rigueur du pèlerinage. Notre terre elle-même est une source d’inspiration spirituelle, pas seulement par la profusion de ses temples et monastères, mais parce que l’on considère les caractéristiques physiques même de notre terre comme sacrées. Le Mont Kailash dans l’ouest du Tibet est particulièrement réputé pour cela. Les bouddhistes le vénèrent comme l’emplacement sacré de la déité de méditation Chakrasamvara. Pour les hindous, il est […]

Lire plus

Et pour vous, qu’est-ce que la paix? by Tashi

20 December 2017

Le 16 décembre 1989, Sa Sainteté le Dalaï Lama reçoit le Prix Nobel de la Paix, un moment clé, qui redonne espoir à des milliers de personnes, y compris la communauté Tibétaine en exil. C’était il y a 28 ans que Sa Sainteté s’est levé sur le podium de Stockholm pour recevoir ce prix et exprimer ses espoirs au monde pour un avenir meilleur. Profitons de cette occasion pour nous rappeler le message que non seulement lui, mais aussi beaucoup de grands dirigeants du monde ont souhaité nous transmettre à tous en ces temps de tourmente et d’incertitude. L’équipe d’Omalaya vous a concocté une vidéo vibrante rassemblant les personnalités les plus marquantes de l’histoire du monde qui ont œuvré pour la paix, vers un idéal commun de partage et d’entente entre les peuples.  

Lire plus

L’APPEL DU DALAÏ LAMA À LA JEUNESSE by Stéphanie

12 December 2017

Paru Fin Octobre 2017, ce livre écrit par le Dalaï Lama est un appel pertinent à l’ère de notre siècle actuel. Un appel à la jeunesse, à son énergie, à sa créativité, à son implication. Un appel qui parle à chacun d’entre nous, qui nous fait vibrer de par son intensité et son urgence, de passer à l’acte, de prendre en main notre société. Le Vénéré Dalaï Lama, guide spirituel de par le monde, au-delà des frontières et des conflits, vit bien présent dans notre époque, et nous apporte sa sagesse éclairante d’un monde fait de compassion et d’entraide.  “Mes chers frères et sœurs, mes jeunes amis, Vous êtes nés au début de ce troisième millénaire. Vous êtes la jeunesse du monde. Ce siècle n’a même pas vingt ans. Il est très jeune encore, tout comme vous. Le monde va grandir avec vous. Il sera ce que vous en ferez. Je vous lance cet appel parce que je vous ai observés et que j’ai confiance en vous. Depuis quelques années, je privilégie les rencontres avec vous, que ce soit en Inde ou lors de mes déplacements dans des pays lointains, en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australie, au Japon. A travers nos échanges, j’ai acquis la conviction que votre génération a la capacité de transformer ce siècle naissant en un siècle de paix et de dialogue. Vous saurez réconcilier, avec elle-même et avec le milieu naturel, notre humanité aujourd’hui déchirée. Le renouveau que vous incarnez est cerné par les ténèbres du vieux monde, un chaos de noirceur, de douleur et de larmes. Vous vous dressez aux avant-postes d’une nuit de tous les dangers, où la haine, l’égoïsme, la violence, la cupidité et le fanatisme menacent jusqu’à la vie sur Terre. Mais je sais que votre jeunesse a la vigueur implacable des lendemains, qui permet de faire table rase de l’obscurantisme hérité du passé. Mes jeunes amis, vous êtes mon espoir pour l’humanité. Je souhaite vous le dire haut et fort pour que vous entendiez mon message et en preniez acte. Le futur, je le vois avec confiance, car j’ai la conviction que vous le ferez évoluer vers plus de fraternité, plus de justice et plus de solidarité. Soyez les insurgés de la paix A 82 ans, je suis prêt à dire au revoir, Bye bye, my dear younger brothers and sisters ! De par mon âge, je suis un homme […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top