Our Blog

Tag: Compassion

Les 21 symptômes de l’éveil spirituel by Flora

15 May 2019

A l’heure actuelle, beaucoup de choses sont en train de changer dans le monde. Nous vivons une époque d’éveil spirituel et de désir de changement sans précédent. Beaucoup de consciences s’éveillent sur des problèmes ou pratiques dans le monde perpétuées depuis trop longtemps et qui doivent désormais changer. Beaucoup de personnes désirent prendre les rennes de leur vie en mains et sortir du schéma imposé par la société, pour atteindre le bonheur et la vie qu’ils ont vraiment envie de vivre – pas une vie dictée par la télévision, les magazines, les films, les codes sociaux et toutes de sortes de clichés dénués de sens dont bon nombre souhaitent désormais s’affranchir. Le monde s’éveille aussi en matière d’alimentation. De plus en plus de reportages dénoncent les scandales alimentaires actuels (du génocide animal aux produits chimiques toujours plus nombreux et à la destruction des ressources de notre planète). De plus en plus de scientifiques indépendants, journaux, blogs, particuliers, créent leurs propres groupes et supports d’information, pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les différentes industries qui nous entourent et nous régissent, et proposent de nouveaux modèles inspirants. Ils contribuent tous à leur manière à ce que l’on appelle « l’éveil des consciences ». De l’autre côté, bon nombre de gens sont prêts à entendre ces vérités, et à être eux aussi le changement qu’ils aimeraient voir dans le monde. Leur conscience s’élargit, leurs centres d’intérêts évoluent, le sens de la vie devient soudainement pour eux différent, ils ont de nouvelles inspirations et aspirations, et le désir de changer eux-mêmes et pour beaucoup, changer également le monde. Est-ce votre cas ? J’ai décidé de réunir dans cet article, 21 symptômes qui montrent que vous avez vécu / vous vivez un éveil spirituel, autrement dit, un élargissement de votre degré de conscience de vous-même et du monde. Les 21 symptômes de l’éveil spirituel : 1. Le sentiment que quelque chose a changé en vous Vous ne pouvez pas l’expliquer mais vous vous sentez différent. Vous avez même l’impression d’être devenu une nouvelle personne, une nouvelle personne qui n’a plus rien à voir avec celle que vous étiez avant. Vous avez peut être même déjà été plusieurs personnes, et ça continue. Et chaque fois vous avez l’impression de vous rapprocher de votre vérité. Ce sentiment vous rempli de bonheur car vous vous rapprochez de plus en plus de qui vous voulez […]

Lire plus

Gandhi, un homme qui continue d’influencer le monde entier by Cyril

Mahatma Gandhi

02 May 2019

Il est des hommes que nul n’ignore. Il est des hommes qui ne peuvent vous laisser indifférents. Il est des hommes qui donnent naissance à des légendes. Certaines légendes sont vraies. Aujourd’hui, intéressons-nous à l’indien le plus célèbre du monde, presque 70 ans après sa mort : Gandhi. Depuis sa mort, de très nombreux livres furent écrit à son propos, un film (Gandhi) fut même réalisé. Son autobiographie fut publiée en 1927. C’est pourquoi le but de cet article n’est pas de retracer l’histoire de sa vie, même si elle fut très intéressante. Aujourd’hui, je vais faire le point sur l’influence que Gandhi eut de son vivant et continue d’avoir encore maintenant. Dans un premier temps, je m’intéresserai à son influence sur de nombreuses personnalités reconnues du XXème siècle, puis sur le monde dans son intégralité et enfin sur la société indienne. Pour commencer, je vais vous rappeler un certain nombre d’informations indispensables à une bonne vision d’ensemble du personnage de Gandhi. Une vision d’ensemble de Gandhi Mahatma Gandhi, ou Gandhi « la Grande Âme », nait en 1869 et quitte son corps, en 1948 (assassiné), une année uniquement après l’obtention de l’indépendance. Il nait dans une famille relativement aisée appartenant à la caste des Vayshia, caste élevée quoique inférieure aux Brahmanes. Son père et avant lui son grand-père, exercent des fonctions politiques dans le royaume voisin. Marié à l’âge de quatorze ans, papa à l’âge de dix-neuf ans, rien ne le prédestine à devenir « Bapu », le père de la nation. Celui qui n’hésita pas à citer Tolstoï, passa plus de vingt années en Afrique du Sud. Il acquit son aisance verbale et le début de sa renommée dans ce pays. Il revint en Inde à l’âge de quarante-six ans. On garde souvent à l’esprit que Gandhi est résolument opposé à la violence. Toutefois, ce n’est pas entièrement vrai. Certes, il n’eut jamais recours à la violence et ne cessa pas de la condamner tout au long de sa vie. Mais Gandhi n’hésita pas à dire que le recours à la violence est plus justifié que la lâcheté de ne pas oser mener un combat. Il fut d’ailleurs agressif avec les mots à de nombreuses reprises, qu’il considérait comme les meilleures armes qu’un homme peut utiliser. A plusieurs reprises, il se servit de son corps comme moyen de pression en ayant recours au jeûne. Sa volonté d’avoir toujours recours à la non-violence, y compris […]

Lire plus

Témoignage d’un instant à vivre… by Emily

09 April 2019

Dimanche 7 avril 2019, Tushita, le centre de méditation de Dharamkot dans l’Himachal Pradesh en Inde accueillait Khyongla Rato Rinpoche pour un enseignement de 2h. Emily vous livre son ressenti… Khyongla Rato Rinpoché est un lama réincarné et érudit de l’ordre Gelugpa du bouddhisme tibétain. Il est né dans la région de Dagyab au Kham, dans le sud-est du Tibet. En 1928, des moines Gelugpa de haut rang ont prédit qu’un garçon de cinq ans vivant dans cette région reculée du Tibet était la réincarnation du neuvième Khyongla. Le jour de son sixième anniversaire, à cheval, des moines l’ont emmené de chez ses parents dans un monastère où il a été nommé chef spirituel. Pendant plus de trois décennies, il a vécu la vie sobre d’un moine, étudiant dans les monastères les plus célèbres du Tibet et obtenant le diplôme Lharampa Geshe. En 1959, après que les communistes chinois eurent pris le pouvoir, Khyongla Rato (ainsi que des milliers de moines et le Dalaï Lama) ont fui le Tibet à pied à travers l’Himalaya pour se mettre en sécurité et mener une autre vie en Inde. Finalement, il est venu en Europe, puis aux États-Unis, et en 1968, il a commencé à vivre à New York. En 1975, il fonda le Tibet Center, un centre pour l’étude du bouddhisme. Pendant plus de 30 ans, il a été directeur et professeur principal au Tibet Center, enseignant principalement en anglais. Gratitude et respect, une atmosphère apaisante Avant son arrivée, un grand silence régnait dans la salle. Chacun attendait, les yeux pétillants, cet homme de 97 ans, si respecté. Ce fut un moment merveilleux de s’observer dans cette somptueuse pièce. Le bonheur, le respect, l’amour et la sérénité y régnait. On y sentait l’impatience, la gratitude, l’honneur. C’était incroyable d’être témoin de tant d’émotions. Lorsqu’il entra dans la pièce, tout le monde se leva. La bienveillance transpirait de son être. Son enseignement portait sur l’esprit d’illumination, comment méditer en pensant à autrui ni avec attachement, ni avec haine. Comment se séparer de ses émotions envers les êtres humains afin de ne porter plus que de la compassion telle une mère à son enfant. Il nous expliqua que lorsqu’il avait discuté de ce sujet avec un maître, il ne trouva pas d’ennemie, n’ayant aucune colère en lui, il ne voyait pas qui il pouvait nommer ainsi. “Bodhicitta” ou “esprit éveillé”, “esprit d’illumination” est la […]

Lire plus

Entrainer son cerveau à la compassion ? by Stéphanie

Femme et enfant tibetain Omalaya

02 April 2019

Méditation et compassion Chaque être humain serait capable d’entrainer son cerveau à la compassion, comme on s’entraine à courir un marathon. Sauf que dans notre cas point de course à pied. Seulement de la méditation. Des érudits bouddhistes avaient déjà établi ce lien depuis longtemps, et là, c’est une étude scientifique qui le confirme. Cette dernière, menée par l’équipe de chercheurs de Richard Davidson, de l’université du Wisconsin, établit un lien entre méditation et développement de l’empathie envers autrui. Comment en sont-ils arrivés à cette conclusion me direz vous ? Preuve par l’expérience. Les chercheurs de l’université du Wisconsin sont partis du fait que le cerveau change après tout entrainement, quel qu’il soit, grande découverte des neurosciences depuis 20 ans. On parle de neuro-plasticité du cerveau. Ainsi, en 2008, les chercheurs américains ont étudié le cerveau de méditant à long terme, qui ont fait entre 10 000 et 70 000 heures de méditation dans leur vie. Rien que ça. Grâce aux IRM effectuées et aux électrodes placées sur les méditants, dont Matthieu Ricard faisait partie, ils ont montré d’importantes différences dans le fonctionnement du cerveau. En effet, on constate chez ces sujets une activation accrue d’aires du cerveau recouvrant les émotions positives et le rapport à l’autre qui peut aller jusqu’à 1000%. Un entrainement à la portée de tous Bon, il faut dire que ces méditants ne sont pas monsieur tout le monde, et que 10 000 heures de méditation, c’est quand même beaucoup. Rassurez vous, l’équipe de Richard Davidson a également convoqué deux autres groupes de participants pour leurs recherches. Un premier groupe témoin s’est livré à la méditation, en se remémorant des souvenirs où quelqu’un a fait preuve de compassion envers eux. Un second groupe a appris une technique de « réévaluation cognitive », méthode pour rendre ses pensées moins négatives. Pour comparer les deux groupes, chacun a du se confronter à des personnes dans le besoin, à qui il devait donner de l’argent. Résultat : les chercheurs ont constaté que le premier groupe s’est avéré plus altruiste que le second. Mais ce n’est pas tout : les scanners ont également révélé que leur cerveau avait changé : leur lobule pariétal inférieur (la zone du cerveau responsable de l’empathie) était plus développé, après seulement 7h de méditation. Une évolution que les chercheurs n’ont pas observé chez le second groupe. Selon Helen Weng, co-auteur de l’étude, « C’est un […]

Lire plus

L’APPEL DU DALAÏ LAMA À LA JEUNESSE by Stéphanie

12 December 2017

Paru Fin Octobre 2017, ce livre écrit par le Dalaï Lama est un appel pertinent à l’ère de notre siècle actuel. Un appel à la jeunesse, à son énergie, à sa créativité, à son implication. Un appel qui parle à chacun d’entre nous, qui nous fait vibrer de par son intensité et son urgence, de passer à l’acte, de prendre en main notre société. Le Vénéré Dalaï Lama, guide spirituel de par le monde, au-delà des frontières et des conflits, vit bien présent dans notre époque, et nous apporte sa sagesse éclairante d’un monde fait de compassion et d’entraide.  “Mes chers frères et sœurs, mes jeunes amis, Vous êtes nés au début de ce troisième millénaire. Vous êtes la jeunesse du monde. Ce siècle n’a même pas vingt ans. Il est très jeune encore, tout comme vous. Le monde va grandir avec vous. Il sera ce que vous en ferez. Je vous lance cet appel parce que je vous ai observés et que j’ai confiance en vous. Depuis quelques années, je privilégie les rencontres avec vous, que ce soit en Inde ou lors de mes déplacements dans des pays lointains, en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australie, au Japon. A travers nos échanges, j’ai acquis la conviction que votre génération a la capacité de transformer ce siècle naissant en un siècle de paix et de dialogue. Vous saurez réconcilier, avec elle-même et avec le milieu naturel, notre humanité aujourd’hui déchirée. Le renouveau que vous incarnez est cerné par les ténèbres du vieux monde, un chaos de noirceur, de douleur et de larmes. Vous vous dressez aux avant-postes d’une nuit de tous les dangers, où la haine, l’égoïsme, la violence, la cupidité et le fanatisme menacent jusqu’à la vie sur Terre. Mais je sais que votre jeunesse a la vigueur implacable des lendemains, qui permet de faire table rase de l’obscurantisme hérité du passé. Mes jeunes amis, vous êtes mon espoir pour l’humanité. Je souhaite vous le dire haut et fort pour que vous entendiez mon message et en preniez acte. Le futur, je le vois avec confiance, car j’ai la conviction que vous le ferez évoluer vers plus de fraternité, plus de justice et plus de solidarité. Soyez les insurgés de la paix A 82 ans, je suis prêt à dire au revoir, Bye bye, my dear younger brothers and sisters ! De par mon âge, je suis un homme […]

Lire plus

LES 12 LOIS DU KARMA by Stéphanie

07 December 2017

Karma est un terme sanskrit qui signifie « action ». Dans l’univers, le karma fonctionne tel la loi de Newton qui affirme qu’« À chaque action il y a une réaction égale et opposée ». À chaque mouvement produit par la pensée, la parole ou l’action, nous créons une force qui va agir en réaction à notre comportement. Gandhi l’explique par cette phrase simple et très sage : « L’homme est le produit de ses pensées. Il devient ce qu’il pense. » Ainsi, la loi du karma rend conscient la responsabilité que nous avons face à notre propre liberté d’action. En agissant en conscience, nous créons une énergie positive qui se répercutera dans le futur et autour de nous.   Voici les 12 lois du karma : 1. La Grande Loi : « Nous récoltons ce que nous semons. » Elle est la loi de cause à effet. Toutes nos actions, bonnes ou mauvaises, ont des répercussions. Ainsi, ce que l’on émet dans l’univers nous revient : si l’on désire l’amour, le bonheur, l’amitié, il nous faut agir en amont. L’énergie que l’on investit a un impact dans le monde. Le karma est le juge de nos actes qui nous aide à réfléchir sur nos souffrances, à en trouver la source et à s’en détacher. 2. La loi de la Création : « Nous participons à la réalisation de nos souhaits. » La vie exige notre participation. Nous ne faisons qu’un avec l’Univers, nous sommes partie de ce tout qu’est la nature ; nos vies se reproduisent comme les autres cycles naturels. Aussi, ce qui nous entoure fait partie de nous, et les éléments extérieurs sont le reflet de notre intériorité. En tant que maîtres de notre évolution, nous pouvons créer ce que nous désirons dans notre vie. 3. La loi de l’Humilité : « Acceptons les choses telles qu’elles sont car les refuser ne changera rien. » Ce que nous refusons continuera de nous rattraper. Il nous faut d’abord accepter le présent pour changer l’avenir. Se concentrer sur le négatif d’une situation n’apporte aucun résultat bénéfique ; en changeant de point de vue on crée l’avenir. 4. Le loi de la Croissance: « Notre propre épanouissement est à placer avant toute chose. » Pour évoluer et nous élever spirituellement, ce ne sont pas les gens, les lieux ou les choses qui nous entourent qui doivent changer, mais nous-même. Notre […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top