Our Blog

Tag: célébration

Dans les coulisses du festival monastique de Thiksey by Anne

08 November 2018

L’équipe Omalaya s’est rendue au fameux festival du monastère de Thiksey et nous vous livrons quelques moments et photos prises dans les coulisses… 5h45 : le réveil sonne dans notre petite chambre de l’hôtellerie du monastère. L’air vif et glacé qui règne en dehors de nos lits ne nous encourage pas à pointer le nez hors de nos duvets. Allez courage, il faut savoir ce qu’on veut et nous, on veut tout voir ! Le soleil commence à se faufiler par-dessus les montagnes  de l’Himalaya, au-delà de la plaine rocheuse qui s’étend aux pieds du monastère. Nous rejoignons Rex, un moine bouddhiste taïwanais du courant zen avec qui nous avons fait connaissance et qui nous conduit vers le temple principal. 6h15 : Nous laissons nos chaussures à l’entrée et pénétrons dans le temple coloré. Festival ou pas, la journée du monastère commence toujours par la prière commune, rythmée par le son des gongs. Enveloppés dans leurs grandes capes bordeaux les moines tentent de se maintenir au chaud tout en récitant des mantras. Les jeunes moines circulent avec les grandes théières de chaï, pour réchauffer tout le monde. Ravis, on se laisse porter par le rythme, on profite de l’atmosphère sereine du soleil levant qui laisse filtrer ses premiers rayons par la porte entrouverte et on sourit devant ce moine qui termine sa nuit discrètement dans sa cape ! 7h30 : Les bonnets jaunes sont enfilés et une procession de moines descend le long du chemin du monastère. Nous observons d’en haut ce Puja (rituel), sur les Stupas de la vallée. Les stupas sont des monuments sacrés contenant des reliques, qui fleurissent dans le désert du Ladakh. 9h00 : Après un solide petit déjeuner (ici c’est Thukpa à toute heure, cette soupe tibétaine aux pates et aux légumes), nous prenons place dans la cour du monastère. Le soleil est bel et bien levé et les pulls et autres capes volent . Encore un peu et nous sortons la crème solaire. En attendant la cour se peuple peu à peu de Ladakhis, de Tibétains, et de quelques touristes. Chacun se cherche une place et s’installe en saluant ses voisins. L’ambiance est à la fête de famille et aux retrouvailles. Déjà les enfants courent partout, s’assoient sur les coussins prévus pour les moines… C’est une joyeuse pagaille et nos voisines, des nonnes aux visages fripés, nous adresse un magnifique sourire édenté devant ce spectacle. 10h00 : Les processions commencent […]

Lire plus

Mercredi c’est Diwali ! by Anne

diwali

04 November 2015

Cette semaine, l’Inde s’embrase sous les feux de Diwali. Cinq jours de fêtes et célébrations s’annoncent dans tout le pays (et ailleurs ! Profitez des saveurs de l’Inde et de Diwali à Paris aussi en cliquant ici). La fête la plus populaire du calendrier Indien vous promet un défilé de couleurs, de saveurs, de chants et de danses et, Inde oblige, une profusion de bruits ! Petits et grands se font un devoir de rivaliser dans le lancement de feux d’artifices et l’explosion de pétards. Selon le calendrier d’Inde du Nord, Diwali marque le passage à la nouvelle année. En Inde du Sud, le calendrier est différent, mais la célébration de cette fête est tout aussi importante et est l’occasion du traditionnel échange annuel de cadeaux. Que ce soit dans les communautés sikhs, jaïns ou hindous, les lampes à huile sont allumées sur les fenêtres, les maisons sont décorées, les odeurs d’épices se répandent dans les rues, les rangolis fleurissent sur le pas des portes… L’Inde prend un visage de fête et les foyers se préparent à accueillir la déesse Lakshmi qui, selon la tradition, visite les maisons en personne le troisième jour des festivités. Si cette célébration de la déesse Lakshmi marque l’apogée de la fête, les deux avatars de Vishnou, Krishna et Rama ainsi que Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, sont également célébrés durant ces cinq jours. Diwali rassemble trois des grandes religions indiennes, puisque les Jaïns et les Sikhs attachent également des valeurs symboliques et historiques à cette fête. Chrétiens et Musulmans d’Inde ne passent pas non plus à côté des réjouissances, si bien que la semaine de Diwali est l’occasion de célébrations et de retrouvailles familiales dans tout le pays. L’équipe Omalaya se fera un plaisir de partager avec vous les photos et anecdotes de cette fête à Dharamsala.

Lire plus

Omalaya récompensée par le gouvernement tibetain by Anne

Tashi et le premier ministre

07 October 2015

Tashi notre fondateur, a défendu notre entreprise sociale et solidaire devant le jury du concours d’entrepreneurs innovants tibétains 2015 et… a remporté le premier prix ! L’équipe entière a soutenu Tashi, étape après étape, au rythme des mots suivants : sélection du dossier,  jurys, attente, power point,phase de qualification, finale… Nous sommes donc très heureux de partager avec vous cette nouvelle. C’est important pour nous d’être encouragés par le gouvernement tibétain , dans notre désir de promouvoir une culture tibétaine vraie et authentique lors de voyages initiatiques et spirituels. Ce concours a été institué par la fondation du Dalaï Lama et le prix, quant à lui, a été remis à Tashi  par le premier ministre tibétain en personne, lors des festivités de la démocratie tibétaine. Quel fierté après tant d’émotions ! En guise de mot de la fin, nous partageons avec vous quelques photos de cette fête de la démocratie tibétaine, ou nous nous sommes régalés des démonstrations de danses traditionnelles, de musique, des chatoiements des costumes bariolés…

Lire plus

La magie des festivals chamaniques au Ladakh by Anne

Dak Thok Tsechu

23 September 2015

Le Ladakh, région sauvage à l’extrême nord de l’Inde, est bien connu pour ses festivals bouddhistes colorés, qui fourmillent de vie, de tradition et de performances surréalistes aux yeux des non-avertis ! Cette région, que l’on nomme le petit Tibet, offre une grande variété de festivals tout au long de l’année. Naissances, mariages, moissons, anniversaires de Lamas, commémorations d’événements historiques ou religieux, nouvel an… sont autant d’occasions de se rassembler en costumes traditionnels pour un défilé de chants, de musique, de danses… Mais ces fêtes magnifiques ne sont pas seulement l’occasion de perpétuer la richesse culturelle de la région, de fédérer la population autour d’un folklore, elles sont aussi et surtout des évènements religieux majeurs, et présentent des rites qui demandent des mois de préparation. Ces cérémonies tiennent leur tradition de la culture shamanique Bon, implantée au Ladakh avant l’arrivée du bouddhisme. Lors de certains de ces festivals chamaniques, des moines ou même des civils formés, entrent en transe et reçoivent en eux les esprits d’une déité. Guidés par cette entité, certains prévoient le futur, d’autres bondissent de balcon en balcon et multiplient les acrobaties, les yeux bandés. Une incroyable préparation est nécessaire pour se faire réceptacle d’une déité, et les préposés passent les mois qui précèdent les festivals à l’isolement complet. Bien que ces états de transe et d’accrobaties soient vraiment impressionnants et valent un voyage, ils demeurent cependant un moment fort dans la pratique religieuse de la communauté et doivent être respectés comme tel. Les milles chatoiements des costumes et le son entrainant de la musique qui nous transporte dans un autre monde, sont avant tout là pour affermir la croyance des populations. Une leçon de mythologie donc, mais aussi l’expérience incroyable de la religion bouddhiste dans ce qu’elle a de plus impressionnant, une démonstration culturelle au cœur des paysages féériques de l’Himalaya, une fête entrainante à travers rires et chants seront au rendez-vous si vous avez la chance d’assister à un de ces festivals au Ladhak. Ca vous donne envie de venir voir par vous même ? Partez avec nous en octobre pour vivre cette expérience magique en cliquant ICI.

Lire plus

Saga Dawa : le jour du Bouddha by Julianne

Bouddha

02 June 2015

Que fête t-on aujourd’hui ? Nous sommes aujourd’hui le mardi 2 juin 2015. Un jour comme les autres me direz vous ? Et bien pas pour tout le monde. Il s’agit du quinzième jour du quatrième mois du calendrier lunaire tibétain. Vous ne voyez toujours pas ? Une petite explication s’impose. La communauté bouddhiste tibétaine célèbre aujourd’hui la naissance, l’éveil et le parinirvâna du Bouddha, festivité davantage connue sous le nom de Saga Dawa Dunchen. Une journée pas comme les autres. De bonnes actions récompensées De manière générale, le quatrième mois du calendrier tibétain est une période particulièrement sacrée. Pour les fidèles du bouddhisme tibétain, c’est le mois le plus propice aux mérites, Saga Dawa. Les textes anciens distinguent généralement trois types de bonnes actions: la générosité (dana), la morale (sila) et la méditation (bhavana). Mais le quinzième jour de ce quatrième mois est le jour de pleine lune, le Saga Dawa Dunchen, tous les mérites acquis par des actions honorables, qui rendent hommage à la vie du Bouddha et à ses enseignements, sont décuplés. C’est une journée où l’on donne (plus que d’habitude) aux moines mais également aux mendiants. Une journée de pèlerinage Ainsi, aux abords des chemins de circombulation des fidèles, les Koras, viennent s’installer des centaines de mendiants en quête de générosité. Car le Saga Dawa Dunchen est aussi particulièrement propice aux pèlerinages, que ceux-ci durent 30 min, comme lorsque l’on fait la kora autour du temple de Dharamsala, ou trois jours, comme le pèlerinage le plus sacré du bouddhisme tibétain, la kora du Mont Kailash (Tibet de l’Ouest). Saga Dawa au Tibet Cette journée attire une foule de pèlerins venus de tout le Tibet, voire de l’Asie toute entière: moines, nomades et autres dévots tournent côte à côte autour de la montagne sacrée. Le jour du Saga Dawa Dunchen, à Tarboche, sur les flancs de la montagne, un mat recouvert de drapeaux de prières vient remplacer celui de l’année précédente. L’opération est périlleuse : selon la croyance, si le mat penche vers le Kailash, ou pire, s’il s’incline vers Lhassa, l’année sera marquée par la malchance. A l’inverse, si le mat est parfaitement vertical, c’est un présage de bon augure. La manœuvre terminée, les moines l’encerclent en psalmodiant des mantras… Une journée pas comme les autres placée sous le signe des enseignements du Bouddha, et en particulier de la compassion… « Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top