Science et Bouddhisme

Bouddha et le chemin

Aucune religion ne peut revendiquer d’avoir autant de liens avec la science que le bouddhisme. Situé quelque part entre religion et philosophie de vie, le bouddhisme relève d’une démarche expérimentale. La connaissance est un élément fondamental dans le bouddhisme et la science. Alors que les mystères d’hier sont les certitudes de la science d’aujourd’hui, cette dernière est sans cesse remise en question par une démarche expérimentale. En ça, le bouddhisme semble être le penchant idéologique de la science car cette philosophie est toujours prête à se remettre en question si un fait étayé, prouvé, venait démontrer qu’une croyance est erronée. Sa Sainteté le 14ème Dalaï-Lama lui-même, a déclaré que le jour où la science prouverait l’erreur du bouddhisme, il serait le premier à remettre son système philosophique en question.
Ainsi, rien d’étonnant à ce que le Dalaï-Lama soit un des membres fondateurs du Mind and Life Institute. Cet institut cherche à comprendre de manière scientifique l’esprit humain et à diminuer les souffrances. Cet organisme a été créé sur l’idée que la science est le moyen privilégié de l’étude de la réalité. L’idée que la méditation (contemplative ou non) offre non seulement de nouvelles méthodes d’investigation sur l’esprit humain, mais aussi qu’elle puisse contribuer directement à un plus grand bonheur intérieur est de plus en plus présente. Chaque année, à l’occasion du Mind and Life Summer Research Institute (MLSRI), des neurologues, des spécialistes du comportement, des cliniciens ainsi que des moines bouddhistes, se regroupent pour étudier l’influence positive que la méditation et la contemplation ont sur l’esprit et la santé.
Par ailleurs, tous les deux ans est organisé l’International Symposium for Contemplative Studies (qui se tiendra en Novembre 2016) afin de réunir, autour d’une table, la science, l’éducation, les arts et la méditation en vue de trouver des moyens d’augmenter le bien-être des humains.

Dalai Lama au Mind and Life Institute

crédit photo Tenzin Choejor

Pour les bouddhistes, toute créature peut atteindre l’éveil, un bouddha ne désignant qu’une créature qui s’est éveillée à la conscience. D’ailleurs, le mot provient du terme sanskrit « Bud » lequel signifie connaître. La vérité est à atteindre soi-même. De plus, dans la croyance bouddhiste, méditer signifie s’habituer, se cultiver, se familiariser avec une nouvelle façon d’être et d’envisager le monde qui nous entoure. 0n sait maintenant que le cerveau humain peut être modifié par un entrainement particulier. On peut donc conditionner notre esprit au bonheur et à la compassion, même si le chemin pour y parvenir reste de notre fait.
Grâce aux moyens modernes, des études scientifiques ont réussi à prouver que les personnes se livrant souvent à la méditation, enregistrent une activité importante de la zone des émotions positives. Matthieu Ricard, le « moine du bonheur », a participé au début des années 2000 à une étude scientifique pour l’université du Wisconsin cherchant à quantifier le bonheur chez des individus aux profils totalement différents. Une fois les résultats analysés, il est ressorti que l’interprète français du Dalaï-Lama était bien plus heureux que tous les autres participants. Interrogé, ce dernier explique les résultats par la pratique courante et régulière de la méditation contemplative. La science et le bouddhisme partagent la conviction qu’il n’existe aucun dieu créateur tout puissant qui serait responsable du bonheur des êtres-vivants. Il faut l’atteindre par soi-même. L’idée que la méditation et la contemplation peuvent conditionner l’esprit au bonheur est donc de plus en plus présente.

Bouddha meditant

Tags: , , , ,

2 Responses

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top