Palden Lhamo, déesse protectrice de la lignée des Dalaï Lamas

lhamo-latso-from-dalai-lamas-throne-nedong

Nous vous emmenons aujourd’hui au sud-est de Lhassa au Tibet, pour découvrir une curiosité sacrée, perchée à 4500 mètres d’altitude dans la chaîne de l’Himalaya.

L’esprit du lac: garante de la lignée de réincarnation des Dalaï-Lama.

Le lac Lhamo La-tso est une étendue d’eau retenue entre deux flancs de montagnes, ce qui donne l’impression de pouvoir s’évaporer sous le soleil perçant de haute montagne. C’est au XVème siècle que Palden Lhamo, l’esprit chargé de garder le lac, est apparue au premier Dalaï-Lama lors d’une de ses visions, pour lui promettre : « qu’elle protégerait la lignée de réincarnation des Dalaï-Lamas ». Elle est également protectrice des Penchen Lamas. Le Penchen Lama est le second personnage après le Dalaï-Lama dans la hiérarchie de la tradition Bouddhiste.
Suite à cette révélation, le second Dalaï-Lama a institutionnalisé la méditation au bord du lac, et c’est là que se rendent le Régent et d’autres moines pour être éclairés dans leur méditation quand le temps est venu de reconnaître la réincarnation du Dalaï-Lama.

L’identification de Tenzin Gyatso comme étant le XIVème Dalaï-Lama.

En 1935 le Régent Reting Rinpoche est venu au bord du lac pour obtenir la guidance de la déité Palden Lhamo. Il a reçu lors de sa méditation, une vision claire de trois lettres tibétaines, d’un monastère avec un toit dorée et vert de jade, ainsi que d’une maison avec un toit de tuiles turquoises, qui ont permis d’identifier Tenzin Gyatso comme le XIVème Dalaï-Lama.
Si vous souhaitez en découvrir plus sur le système de réincarnation du Dalaï Lama, vous pouvez cliquer ici.

 Pitt Rivers Museum

Le XIVem Dalaï Lama, au moment de son identification © Pitt Rivers Museum

Palden Lhamo, la déité du lac

Palden Lhamo est également appelée Remati ou Shri Devi. Elle est décrite comme déité tutélaire du Tibet et de son gouvernement et est donc très célébrée au Tibet et en Mongolie.

Au VIIème siècle elle aurait surpassé toutes les autres divinités protectrices en garantissant la protection du sanctuaire du roi. Elle aurait aussi inspiré l’assassinat en 841 du roi anti-bouddhiste Langdarma et est décrite comme la protectrice du Dharma de Lhassa. Ce qui fait d’elle la seule femme parmi les traditionnels «  huit gardiens de la Loi ».

Palden Lhamo est souvent représentée avec une peau de couleur bleue profond et des cheveux rouges pour symboliser sa nature courroucée. Elle traverse une mer de sang en amazone sur un mulet blanc qui a un œil sur la croupe gauche, là où son mari, fâché, lui décocha une flèche avec succès après qu’elle eut tué son fils et utilisé sa peau comme couverture de selle, avant de devenir une protectrice du dharma.

Palden Lhamo

Palden Lhamo, représentée avec tout ses attributs

Pour la petite anecdote citons  H. C. Beasley : « les Tibétains croient que Palden Lhamo se serait réincarnée dans la Reine Victoria, et comme l’un des Huit Terribles, parée de tous ses insignes de pouvoir, elle a tout ce qu’il faut pour inspirer l’horreur et, en apparence au moins, se montre à la hauteur de sa réputation ».

En conclusion, que ce soit pour la beauté des lieux ou pour l’énergie toute particulière qui se dégage de ce lac mythique, la randonnée au lac Lhamo La-tso est à faire !

Tags: , ,

Comments are closed.

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top