Guru Rinpoche, Padmasambhava ou le second Bouddha

Padmasambhava

Si vous vous êtes déjà intéressés au bouddhisme, vous avez peut-être déjà entendu parler de Guru Rinpoche, également connu sous le nom de Padmasambhava. Pour beaucoup de Tibétains, il est le second Bouddha. Alors, qui est ce personnage ? Quelque part entre la légende et la réalité, retour sur un personnage bien mystérieux.

Fleur de lotus sur un lac
Apparition et naissance de la légende

Selon la légende, Padmasambhava apparaît sous la forme d’un enfant de huit ans dans le royaume d’Oddiyana. Il est impossible de dire quand il est né, combien de temps il vit ou quand il meurt. Il est possible qu’il ait vécu des siècles.

On le trouve dans une fleur de lotus à la surface du lac Dhanakosha, ce qui a donné son nom, qui signifie littéralement « né du lotus ». Le roi, tout de suite impressionné, le reconnaît comme son fils et en fait son héritier. En grandissant et vieillissant, il devient connu pour sa capacité à retenir et comprendre les textes ésotériques dès leur première lecture.

Un jour, Guru Rinpoche enseigne le tantra à une de ses disciples dans des caves secrètes de la région. Or, cette disciple n’est autre que la fille du roi de Mandi. Le roi, offusqué, décide de brûler sa fille et cet homme. Il allume donc un grand brasier qui brûle pendant trois semaines sans s’arrêter. Padmasambhava transforme alors les flammes du brasier qui s’échappent d’eux en un lac et réapparait au centre du lac sur une fleur de lotus. C’est le début de l’histoire du lac Rewalsar, ou lac du lotus. Le roi se repent alors de ses actions et offre sa fille en mariage au sage.

A partir de ce moment-là Guru Rinpoche est toléré dans le royaume et on craint ses pouvoirs magiques. La légende raconte que la cour du roi a peur qu’il utilise sa magie contre le souverain, ce qui explique qu’on lui demande de partir après une accusation de meurtre du fils d’un des ministres.

Plein de colère, mais dénué de rancune, celui que les indiens nomment parfois Padmavajra à cause du vajra qu’il tient dans sa main droite, décide de partir vivre seul dans des cimetières comme Shiva autrefois.

Le Tibet

Un peu plus tard, le roi du Tibet, Trisong Detsen, l’appelle afin de venir l’aider à lutter contre les déités malveillantes, pourtant fréquentes dans la croyance Bön. On raconte que Padmasambhava anticipe cette invitation et part en direction du Tibet avant même que le roi ne rentre en contact avec lui.

Dès l’arrivée de Guru Rinpoché au Tibet, le roi lui offre sa femme Yeshe Tsogyel comme présent, signifiant ainsi le respect qu’il lui porte. Guru Rinpoche se sert de ses pouvoir tantriques pour défaire les démons. Fait intéressant, les pouvoirs de Guru Rinpoche sont si grands, qu’il parvient à convertir les démons au bouddhisme et même à les transformer en protecteur du Dharma.

A la suite de cela, le monastère de Samyé Gompa, premier monastère bouddhiste du Tibet, est fondé. Les premiers moines de ce monastère sont les premiers descendants de la lignée des Nyingmas. Encore maintenant, cette lignée est appelée « lignée des Anciens ».
Depuis lors, on considère que Padmasambhava a diffusé le bouddhisme au Tibet au VIIIème s après JC.

Par la suite, la légende l’associe au fameux palais du nid du tigre au Bhoutan qu’il aurait rejoint sur le dos de sa femme, transformée en tigresse volante pour l’occasion, grâce à ses immenses pouvoirs.

Niz Du tigre au Bhoutan

A la fois mythe et réalité, celui qu’on connait parfois sous le nom de Padmavajra, car il est représenté avec un vajra à la main, a laissé une empreinte importante dans le bouddhisme tibétain. Si vous souhaitez découvrir le Tibet bouddhiste de nos jours, n’hésitez pas à réserver notre voyage Saga Dawa au Tibet.


Tags: , , , , ,

One Response

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top