Gandhi, un homme qui continue d’influencer le monde entier

Mahatma Gandhi

Il est des hommes que nul n’ignore.
Il est des hommes qui ne peuvent vous laisser indifférents.
Il est des hommes qui donnent naissance à des légendes. Certaines légendes sont vraies. Aujourd’hui, intéressons-nous à l’indien le plus célèbre du monde, presque 70 ans après sa mort : Gandhi.

Direction Gandhi

Depuis sa mort, de très nombreux livres furent écrit à son propos, un film (Gandhi) fut même réalisé. Son autobiographie fut publiée en 1927. C’est pourquoi le but de cet article n’est pas de retracer l’histoire de sa vie, même si elle fut très intéressante.

Aujourd’hui, je vais faire le point sur l’influence que Gandhi eut de son vivant et continue d’avoir encore maintenant. Dans un premier temps, je m’intéresserai à son influence sur de nombreuses personnalités reconnues du XXème siècle, puis sur le monde dans son intégralité et enfin sur la société indienne.

Pour commencer, je vais vous rappeler un certain nombre d’informations indispensables à une bonne vision d’ensemble du personnage de Gandhi.

Gandhi Dans Sa Jeunesse

Gandhi alors qu’il est encore en Afrique du Sud

Une vision d’ensemble de Gandhi

Mahatma Gandhi, ou Gandhi « la Grande Âme », nait en 1869 et quitte son corps, en 1948 (assassiné), une année uniquement après l’obtention de l’indépendance. Il nait dans une famille relativement aisée appartenant à la caste des Vayshia, caste élevée quoique inférieure aux Brahmanes. Son père et avant lui son grand-père, exercent des fonctions politiques dans le royaume voisin. Marié à l’âge de quatorze ans, papa à l’âge de dix-neuf ans, rien ne le prédestine à devenir « Bapu », le père de la nation.

Celui qui n’hésita pas à citer Tolstoï, passa plus de vingt années en Afrique du Sud. Il acquit son aisance verbale et le début de sa renommée dans ce pays. Il revint en Inde à l’âge de quarante-six ans.

On garde souvent à l’esprit que Gandhi est résolument opposé à la violence. Toutefois, ce n’est pas entièrement vrai. Certes, il n’eut jamais recours à la violence et ne cessa pas de la condamner tout au long de sa vie. Mais Gandhi n’hésita pas à dire que le recours à la violence est plus justifié que la lâcheté de ne pas oser mener un combat. Il fut d’ailleurs agressif avec les mots à de nombreuses reprises, qu’il considérait comme les meilleures armes qu’un homme peut utiliser. A plusieurs reprises, il se servit de son corps comme moyen de pression en ayant recours au jeûne.

Gandhi en train de jeûner

Gandhi en train de jeuner avec celle qui deviendra premier ministre de l’Inde, Indira Gandhi

Sa volonté d’avoir toujours recours à la non-violence, y compris envers les musulmans lui valut de nombreuses critiques. Une part des hindous pensa qu’il n’y avait aucune raison de faire preuve de compassion alors que les musulmans se livrèrent plusieurs fois à des massacres envers eux. L’assassin de Gandhi a dû certainement faire partie de ces gens.

On entend souvent dire que Gandhi a obtenu l’indépendance de l’Inde. C’est un point de vue trop restrictif. Il a assurément beaucoup contribué à l’indépendance mais n’est pas l’unique raison.

Lord Atlee, le premier ministre anglais à qui l’on doit le retrait des troupes britanniques d’Inde, a dit quelques années après l’indépendance : “le retrait est surtout dû au fait que la loyauté de l’armée indienne envers la Couronne diminuait. L’influence de Gandhi dans ce choix fut faible”.
Est-ce que les propos de Lord Atlee cherchèrent à diminuer l’importance et l’influence de Gandhi? Probablement.
Mais ses propos comportèrent certainement une part de vérité.

Lord Atlee

© mirror.co.uk                                                 Lord Atlee

Tout au long de sa vie, Gandhi refusa catégoriquement de s’engager dans des combats personnels avec ses opposants politiques, évitant ainsi de s’égarer dans des débats rhétoriques ou inutiles.

L’influence de Gandhi sur des personnalités de notre histoire moderne

Tous ses combats, que ce soit en Inde ou en Afrique du Sud, se firent toujours sous la bannière de la non-violence et de la désobéissance civile de masse (ou satyagraha). C’est la raison principale pour laquelle il inspira de très nombreuses personnalités, à commencer par Martin Luther King, lequel fait plusieurs fois allusion à Gandhi. Il s’inspira des méthodes de Gandhi et eut lui aussi recours à la non-violence pour mener ses combats. Encore maintenant, l’influence de Gandhi demeure.

Gandhi Et Martin Luther King

Gandhi Et Martin Luther King

Citons également César Chavez, le défendeur des paysans d’Amérique du Sud qui cita explicitement Gandhi dans ses combats. Les deux personnages ne se rencontrèrent jamais, mais eurent en commun leur idéalisme et leur confiance inébranlable en l’Humanité. Ils ne cessèrent jamais de vouloir remplir notre monde de bienveillance et de compassion.

Peut-être est cela un “Grand Homme” ; un homme capable de transcender toutes les religions et tous les courants, toutes les origines et toutes les couleurs de peau pour œuvrer au bien-être d’une entité unique : l’Humanité.

Beaucoup d’autres grands personnages de notre histoire moderne ont été influencés, plus ou moins directement, par Gandhi. Ainsi, on peut citer Mandela, le Dalaï-Lama ou encore Aung San Suu Kyi. Tous ces personnages forcent l’admiration et ont comme point commun d’avoir refusé le recours à la violence, quel que soit leur combat. Ils sont la preuve que le combat de Gandhi, en particulier les méthodes qu’il utilisa, peuvent être mises en application partout sur le globe pour défendre toutes les causes.

L’influence de Gandhi sur des courants et mouvements

En plus d’avoir influencé des personnages restés célèbres, Gandhi a influencé des peuples et des courants tout entiers. Ainsi, le peuple tibétain dans son intégralité, sous l’égide du Dalaï-Lama, a été influencé par Gandhi.

Les mouvements hippies, qui prirent leur envol dans les années soixante et soixante-dix utilisèrent exactement les mêmes méthodes que le Mahatma. La formulation restée célèbre “Faisons la paix, pas la guerre” représente parfaitement le credo de Gandhi mieux que n’importe quelle autre formulation.

Soul Power Gandhi

© trt.net.tr

Durant tous ses combats, une des problématiques récurrentes fut la religion. Hindouiste par tradition familiale, Gandhi n’a pas toujours montré une ferveur religieuse très forte. D’ailleurs, il faillit se convertir au christianisme par deux fois. Il ne cessa pas de s’opposer à la partition de son pays avec d’un côté les hindous et de l’autre les musulmans et jusqu’à la fin il chercha à satisfaire les deux.

Par-delà les croyances et les traditions, il véhicula un message de paix et de compréhension de l’autre qui continue de résonner de nos jours. Dans une époque de tensions religieuses et de communautarisme exacerbé, nous devrions tous avoir le message de Gandhi à l’esprit.

Celui qui se revendiqua chrétien, musulman, hindou, bouddhiste et athée su toujours être proche de toutes les communautés religieuses ce qui lui valut une reconnaissance bien au-delà des frontières de son pays.

Je pense que les hommes n’étaient pas habitués à tant de compassion venant d’un des leurs, ce qui explique que le Mahatma fut assassiné par un fanatique hindou qui lui reprochait d’être trop conciliant envers les musulmans. En d’autres temps, en d’autres endroits, on eut appelé cela un martyr et Gandhi serait devenu un Saint.

Un rayonnement qui dépasse les frontières des pays

On peut commencer par rappeler que le combat de Gandhi ne se limita pas à l’Inde ; en Afrique du Sud, Gandhi passa près de vingt années à défendre les droits des indiens.

C’est dans ce pays qu’il se sentit pour la première fois opprimé. Lors d’un voyage en train, il défendit son droit à s’asseoir dans la classe réservée aux blancs. Ce jour-là, alors qu’il fut débarqué sur un quai de gare, le Gandhi qui allait marquer le monde de son empreinte vint au monde. Plus largement, il ne cessa pas de combattre la ségrégation et influença très certainement Mandela dans son combat.

Le Général Smuts, deux fois président d’Afrique du Sud, fit enfermer Gandhi car c’était un opposant trop populaire et dangereux. Plusieurs années après on lui demanda pourquoi il n’avait pas organisé le meurtre de Gandhi. Sa réponse fut la suivante : ” Comment aurais-je pu commanditer l’assassinat d’un homme qui me confectionna des sandales avec ses propres mains alors que je venais de l’emprisonner ?”

On retrouve exactement les mêmes idées que Mandela lorsque ce dernier demanda à son peuple de pardonner à ceux qui l’avaient mis en prison pendant près de trente ans.

Depuis 2007, l’ONU a déclaré le jour de l’anniversaire de Gandhi, le 02 octobre, journée internationale de la non-violence. C’est la preuve que même 59 ans après sa mort, son rayonnement reste intense.

De son vivant, Gandhi inspira même des personnages peu recommandables. Ainsi, Mussolini voulut le rencontrer pour avoir son appui politique. Ils se rencontrèrent finalement en 1931 mais Gandhi refusa de reconnaitre sa légitimité politique.
70 années plus tard, nul doute que son choix fut le bon!

En Europe, encore de nos jours, il n’existe aucun pays où le nom de Gandhi n’est pas cité lors des cours sur l’Inde ou sur les méthodes ayant existé lors de la décolonisation.
Gandhi est un de ces rares personnages que l’on apprend à respecter, à admirer et dont on s’inspire à travers le monde.

Avant d’être un modèle pour le monde entier, Gandhi reste indien

Lorsque vous arrivez en Inde, vous êtes forcés de constater l’influence de Gandhi : chaque billet libellé en roupies arbore fièrement la tête de Gandhi.

L’idée selon laquelle Gandhi ne cessa pas de combattre le système des castes est controversée. Arundhati Roy a ainsi dit que Gandhi se complaisait dans le système des castes. Celui qui déclarait que les intouchables étaient “ses enfants” n’aurait-il jamais combattu pour leur libération ? Dur à croire.

Le plus correct est sûrement de dire que son combat prioritaire fut l’indépendance de son pays et la non-partition de ce dernier.

Billet Gandhi

En revanche, ce dont personne ne doute, c’est qu’on doit à Gandhi l’ouverture du Congrès National Indien à toutes les castes, celui-ci étant réservé aux castes supérieures jusqu’à alors. Cependant, Gandhi en tant que porte-parole du Congrès, utilisait majoritairement l’anglais alors que tous les partis traditionnels avaient recours à des langues indiennes. Cela lui valut beaucoup de critiques de la part de ses détracteurs qui lui reprochaient de chercher l’appui de la grande bourgeoisie occidentalisée en premier lieu.

Gandhi pensait que pour construire une nation solide, il fallait aussi être reconnu par les autres nations du monde. Il fut souvent accusé d’être trop “occidentalisé” et conciliant envers les anglais. Après tout, celui qui n’hésitait pas à citer Rousseau, Tolstoï ou Emerson avait étudié en Angleterre dans sa jeunesse. Mais en tant que grand admirateur de la révolution bolchévique, moins de ses méthodes, il contribua à ternir l’image de l’empire britannique et à faire changer les mentalités à propos de la colonisation.

Gandhi avait sûrement simplement compris que la confrontation directe et systématique avec les Anglais n’eut pas servi son pays.

A plusieurs reprises, Gandhi dénonça les inégalités entre hommes et femmes au sein de son pays qui divisaient les individus sans apporter le moindre bénéfice. Malheureusement ce combat n’est toujours pas fini, mais il appartient à chacun de faire avancer les choses.

La légende de Gandhi n’est donc pas prête de s’éteindre. L’Inde lui doit l’indépendance, l’Humanité lui doit encore plus.
Aujourd’hui plus que jamais, ses méthodes et ses croyances sont mises à rude épreuve. “Soyez le changement que vous voudriez voir dans le monde” comme disait cet homme à petites lunettes. Un message que chacun devrait faire sien.

Si vous souhaitez découvrir l’Inde de Gandhi, rendez-vous sur la page de nos voyages pour partir “Au coeur des sagesses de l’Inde“.

 

Tags: , , , ,

2 Responses

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top