Our Blog

Apprendre

Médecine traditionnelle tibétaine (4/5): Rituels et bénédictions autour des remèdes. by Anne

crédit photo: french people daily

17 July 2019

 Si la médecine tibétaine a pour principe très simple de se reconnecter à l’essentiel de notre corps et de la nature, la confection des remèdes elle, n’a vraiment rien de simple et nécessite une connaissance ancestrale de la nature liée aux pratiques sacrées. En cas de déséquilibres physiques ou mentaux et de maladies, l’amchi/ médecin tibétain vous recommandera d’abord un changement de mode de vie et de régime alimentaire en accord avec votre constitution. En complément ou si ces changements ne suffisent pas, c’est alors que l’on prescrira un traitement médicamenteux. Une pharmacopée impressionnante Les plantes qui entrent dans la composition des remèdes tibétains sont soigneusement choisies puisque c’est le Bouddha de la médecine lui-même qui les a sélectionnées et présentées dans son mandala de guérison. Le cahier des charges de la pharmacopée tibétaine est assez impressionnant : l’ensoleillement, la géographie, l’altitude, les énergies qui irradient d’un lieu sont autant de facteurs à réunir pour qu’une plante puisse entrer dans la composition d’un remède. Ainsi par exemple les montagnes enneigés du nord du Tibet vont pouvoir fournir les plantes qui guérissent les maladies chaudes (maladies entraînées par un déséquilibre de type Tripa), comme le bois de santal, le camphre, la réglisse. Cannelle, gingembre et poivre noir, ces épices qui soignent les maladies froides, vont être récoltées sur la Montagne Malaya de l’ouest du Tibet. Une confection minutieuse La confection de ces petites pilules n’est pas une mince affaire. En effet un simple cachet peut nécessiter un processus de 40 jours de confection et jusqu’à une centaine d’ingrédients. Le principe de la médecine tibétaine, lié au bouddhisme, est de faire agir les éléments en synergie. Ainsi, même si chaque plante à ses propres propriétés, le remède n’est efficace que par de savants assemblages. Sans parler de la longue et fastidieuse formation d’amchi (jusqu’à dix ans d’apprentissage de la médecine) ou d’herboriste requise pour réunir ces plantes dans une pilule. Les formules centenaires de ces remèdes sont bien gardées et certaines ne se transmettent que de maître à élève pour éviter les abus et les déviances de charlatans. Une prise de traitement mystique Une fois la pilule confectionnée, nous ne sommes pas pour autant tirés d’affaire. La prise du traitement, bien que simplifiée aujourd’hui, est à l’origine tout aussi méticuleuse que sa confection. Ainsi l’influence du calendrier astrologique est de première importance : la lune et les planètes vont décider du meilleur moment pour se soigner. Au […]

Lire plus

Sage message de Gipsy Yogi by Anaïs

09 July 2019

Aujourd’hui je m’adresse à vous en tant que le résultat de mes choix, de mes actes pour vous partager ma perception concernant certains points et vous délivrer mon message. Il m’est difficile de mettre des mots pour évoquer des faits si profonds puisqu’en réalité ils sont inexprimables. Apprenons à ressentir ce qu’est  le véritable bonheur, cet état d’être dépourvu de toutes illusions. Celui qui ne se possède pas, celui qui se ressent et qui s’exprime à travers toute chose. Le bonheur est notre état d’être naturel mais nous nous en sommes éloignés. Nous ne pouvons le vivre en voulant le comprendre intellectuellement, en voulant l’acquérir à travers des textes uniquement, car il se crée et se vit à travers l’expérience. Un maître que je connais bien explique qu’il faut regarder sa vie dans les moindres détails et la transformer en appliquant les enseignements, en transmutant ce qui n’est plus en accord avec ce que nous désirons véritablement et avec ce que nous sommes profondément. Être un descendant d’une lignée de Yogi, m’a permis d’intégrer et de pratiquer très rapidement, comme si je réveillais simplement des mémoires en moi et ce karma m’a amené à rencontrer de puissants maîtres dans ma vie. Ils m’ont énormément apportés et m’ont recommandés d’utiliser cet avantage pour aider les autres, non dans un intérêt personnel. Habituellement, je porte ma robe de yogi que j’aime beaucoup mais très souvent je suis en tenue de civil, me rendant plus accessible afin de créer une proximité, de me sentir plus proche de ceux qui façonnent mon chemin et d’aider en me fondant dans leur vie et leurs coutumes. Se mettre à leur échelle, rentrer dans leur vie dans le but de les aider au mieux. Mon maître me répétait toujours :« Utilises ton avantage pour le bien des autres, pour les rendre heureux, les soutenir et leur montrer le chemin du bonheur ». J’ai toujours pensé que ma robe de yogi était très importante pour moi, pour mon énergie, pour mon bonheur, mais qu’est-ce que je pourrais bien faire avec cette robe pour aider les autres finalement ? Qu’est-ce que je peux leur apporter ? Je suis un Yogi mais peut importe, cela constitue juste un nom qui me qualifie, en réalité c’est comme n’importe quel autre mot or ce ne sont pas les mots qui nous définissent. Je veux aider tous les êtres vivants, non en leur […]

Lire plus

Le Soleil, notre Père by Anaïs

14 June 2019

Centre de notre univers, éblouissante étoile divine, matrice de nos âmes. Doté d’un pouvoir infini et omnipotent, il est la semence de toute chose. Son intense lumière dévoile bien des mystères. Il exprime la vie et le rayonnement de l’être. Il est celui qui inonde notre Terre de sa puissance lumineuse, il fait naître et transforme.  Intimement lié à notre plexus : centre de nos émotions, il a un impact considérable sur notre être. Il éclaire, active et développe notre glande pinéale, le siège du troisième œil. Il a en lui les clés de la bonne humeur et les propage partout où son rayonnement s’attarde. Il panse nos maux émotionnels, les console et les transcende. Il est ce Père universel, qui sera toujours à nos cotés pour nous épauler, nous couvrir d’amour et nous embraser le cœur. De ses doux rayons chauds, il comble nos besoins organiques, en fécondant notre Terre mère. Dépourvu d’ombre, il met en lumière nos failles et les comble, sèche nos larmes et apaise nos tourments intérieurs.  Il est la représentation directe du feu divin qui jaillit en nous. À son contact nous recevons des ondes solaires qui alimentent et maintiennent en éveil ce feu sacré intérieur. Il est le Maître possédant le savoir de révéler mieux que quiconque notre magnificence. Notre connexion avec cet astre solaire est bien plus inestimable que nous l’imaginons. Si nous y réfléchissons bien, il conçoit notre essence même en déterminant notre signe astrologique, les composantes même de notre personnalité. Très souvent honoré et considéré comme un dieu par les civilisations qui nous ont précédés, ayant une compréhension plus profonde de ce qu’est réellement cet astre merveilleux, ils avaient accès à des savoirs inouïs et à des pratiques prodigieuses. C’est dans l’imperceptible que sa place est la plus imposante, des particules solaires, provenant de son cœur énergétique déferlent pour le plus grand bien de tous. Non seulement Gaïa mais toutes les planètes voisines accueillent ses poussières lumineuses. Elles nous sont profitables pour notre évolution en tant qu’être spirituel, c’est un véritable cadeau substantifique. Le soleil est d’un soutien ineffable pour nous tous concernant l’élévation des vibrations, l’éveil des consciences, le passage de l’ancien au nouveau et la création du futur paradigme. Pour la majorité d’entre nous, il est difficilement concevable de considérer avec justesse les échanges et fabuleuses connexions qui s’opèrent avec ce joyau, mais cela n’enlève en rien l’aspect concret […]

Lire plus

Puisque demain s’écrit aujourd’hui by Yohan

13 June 2019

Au départ, il y avait la Terre, parfaite en tout point de vue, dénuée de tout jugement et magnifique dans sa globalité. Ensuite, l’homme est apparu grâce à tous les éléments lors d’une danse d’amour infini sans contraire avec le divin Soleil, notre Père. La Terre nous a accueilli à bras ouverts nous permettant d’expérimenter tout ce qu’elle avait à nous offrir. Tous ces petits Hommes unis par leur essence sont dotés d’une conscience individuelle et ont commencé à parcourir le monde et toutes ses Terres, à gouter à ses fruits à son eau et sa lumière… L’Homme aussi a contemplé, a regardé comment la fleur grandissait, comme l’arbre dansait, rythmé par les douces symphonies du vent. Ils grandissaient et évoluaient à l’image des graines qu’ils semaient. Par la suite l’Homme a commencé à oublier sa nature divine et c’est approprié les choses de la vie par peur de manquer, par inconscience. Ensuite, ils étaient si nombreux qu’ils se sont perdus en s’éloignant d’eux-mêmes, en se comparant les uns les autres. En s’appropriant et en s’oubliant, l’Homme a créé une séparation entre lui et lui-même, il a commencé à s’identifier à ce dont il pensait avoir besoin, à la partie de lui rattachée au corps, dépendante du temps et du cycle de la naissance et de la mort. Avec le temps il a fait de son outil, son maître. Aujourd’hui tout est différent, l’illusion de séparation a assez duré. Le pouvoir et la richesse extérieure ont causé assez de problèmes, que ceux qui désirent continuer à vivre la séparation le fassent, que ceux qui ont entendu l’appel se réveillent. Le monde de demain sera porteur de lumière, d’amour et de fraternité. Il ne s’agit plus d’attendre, demain s’écrit aujourd’hui. Concentrons-nous sur nous-mêmes ainsi que sur ceux qui sont d’ores et déjà prêts à faire le pas, le reste suivra s’il doit suivre. Le monde unifié arrive à grands pas et  il sera prêt puisqu’il l’a toujours été. L’Homme est à un tournant de son évolution et la bonne nouvelle est que le plan se déroule à merveille. Nous sommes guidés par le cœur chaque seconde, arrêtons de lutter et acceptons-nous tels que nous sommes. Libérons-nous des jugements qui nous alourdissent. Seul celui qui pense être séparé le devient car il détient en lui la force créatrice, celle qui façonne le monde. Utilisons notre pouvoir afin de créer un monde de […]

Lire plus

Une lumière dans l’obscurité by Yohan

30 May 2019

Toutes les croyances sont réelles car crues. Alors, oui tout le monde a raison lorsqu’il défend ou explique son point de vue. Au-delà de la croyance personnelle se situe à un niveau dépassant l’entendement, la vérité de ce qui est. Elle est disponible à chaque instant, il nous suffit de contempler la nature. Le monde est parfait tel qu’il est, car il est la somme des croyances collectives. Tout y est possible, car tout peut être imaginé. En plaçant des limites et des conditions à notre vie, il est tout à fait normal que celle-ci soit limitée et conditionnée. Nous souffrons de cela, ce qui est compréhensible et avec du recul, évident.  La création dans sa totalité est animée par une force provenant d’une source intarissable d’Amour et de parfaites possibilités n’attendant que notre conscience pour être expérimentées. Lors de notre arrivée sur Terre, notre âme, pour intéragir dans la matière avait besoin d’un véhicule, d’une enveloppe charnelle. Nous nous sommes donc matérialisés en usant de notre pouvoir créateur. Par la suite, notre corps est devenu notre maitre, ce qui nous a éloigné de notre nature essentielle. De nos jours beaucoup d’importance est donné à la forme matérielle, ce qui explique pourquoi l’Homme oscille entre joie et peine. Il nous faut donc sortir de l’illusion en nous rappelant de notre essence afin de recréer ce lien intime en nous. En nous reconnectant à cette partie, nous renouons avec notre pouvoir créateur dépourvu de limite. C’est comme si une bougie placée dans une salle obscure pensait être l’obscurité. En faisant cela elle oublie petit à petit son rayonnement. La bougie perçoit tout de même la lueur et c’est d’ailleurs ce qui la fait tenir, la fait espérer, mais avec le temps cela devient dur. Elle se sent seule et démunie, car l’obscurité est vaste et parait sans fin, mais pourtant au contact de la lumière elle disparaît immédiatement. Si seulement cette bougie reprenait contact avec son essence, elle pourrait dès lors avancer avec foi et confiance sur le chemin de sa réalisation. Pour vivre plus en légèreté, Il faut donc nous défaire consciemment de nos croyances étriquées. Il s’agit en quelques sortes de mettre en lumière nos parts “d’ombres”. De mettre la lumière sur ce que l’on ne désire plus afin de le transcender. “L’ombre” n’est que le sujet de l’expérience, s’y identifier aboutira à la souffrance. Tous les Hommes empruntent la […]

Lire plus

Les Quatre accords toltèques by Yohan

21 May 2019

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz : Le livre “Les Quatre Accords Toltèques” est écrit par Don Miguel Ruiz ancien neurochirurgien, devenu Chaman suite à une expérience de mort imminente. Cette épreuve l’aurait poussé à chercher des réponses aux questions de l’existence dans la tradition Toltèque, puis à écrire cet ouvrage en 1997. Dans son récit, il explique de façon très simple la possibilité de se libérer du conditionnement collectif, créé par nos systèmes culturels et éducatifs ainsi que nos croyances personnelles. Aujourd’hui avec vous, je vais partager ses accords ainsi qu’une brève explication : Que ta parole soit impeccable : Don Miguel Ruiz lors de ce premier accord, explique et nous suggère de prendre conscience du pouvoir et de l’impact de la parole. D’utiliser la parole uniquement à bon escient, pour exprimer l’Amour, mais en aucun cas pour médire son prochain ou pour se blâmer soi-même. La parole est un trésor qui peut aussi bien guérir ou détruire, c’est pourquoi il est nécessaire de l’utiliser avec justesse et bienveillance. Chaque fois que nous parlons, nous plantons une graine, à nous de savoir ce que nous désirons récolter. Quoi qu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle : Dans ce deuxième accord, il nous parle de ce que nous vivons par interaction avec notre prochain. Que ce soit la colère, la jalousie, la culpabilité ou la flatterie. Cela ne doit en aucun cas être pris personnellement car ce n’est qu’une projection mentale, très souvent erronée. Lorsque nous prenons conscience que nous ne sommes pas responsables du malheur et du bonheur des autres, nous sommes délivrés du fait qu’il puisse exister bourreau et victime. Ne jamais faire de suppositions : Faire des suppositions, c’est interpréter les choses et les évènements à l’avance, c’est prévoir, ce qui signifie voir avant d’avoir vu. Émettre des suppositions de quelque nature que ce soit, avec le temps, nous pousse à nous y identifier et il est fort possible que la réalité soit totalement différente. Ne plus faire de suppositions nous permet d’accepter le moment présent. De cette manière nous permettons à la vie de s’exprimer librement en soi. Ayons la bienveillance de partager avec notre prochain afin que notre cœur soit dénué de tous jugements précoces et infondés. Toujours faire de son mieux : Il est clairement expliqué ici d’incarner la meilleure version de nous-mêmes. Celle qui aime d’un Amour sans contraire, ni condition, simplement parce que cela émane […]

Lire plus
Scroll To Top