3 questions à Geshe Tenzin

Geshe Tenzin

Tenzin a étudié le bouddhisme tantrique pendant plus de 30 ans, ce qui lui a valu le titre de Geshe Ngarampa, plus haut degré d’étude honoré dans la tradition Geloukpa. Les enseignements qu’il a reçu, les techniques qu’il a appris, il les a partagés aux quatre coins du monde, de l’Europe aux Etats-Unis, en passant par la Russie. Rencontre avec un homme qui dédie une partie de sa vie au partage de la tradition spirituelle bouddhiste.

Vous avez voyagé aux quatre coins du monde, de l’Europe aux Etats-Unis en passant par la Russie. Apprend t-on en voyageant ?

Oui. Lorsque j’ai voyagé, je me suis familiarisé avec de nouvelles idées, j’ai pu découvrir d’autres points de vue.

J’ai aussi constaté que les gens étaient différents. Ils exprimaient leurs problèmes plus facilement, ils partageaient leur douleur. Leurs problèmes étaient également d’une autre nature. Les problèmes des gens que je côtoie d’habitude sont d’avantage des problèmes d’argent, matériels. Quand j’ai voyagé, les difficultés des personnes que je rencontrais touchaient au relationnel, que ce soit dans le cadre familial ou professionnel. Voyager m’a donné l’opportunité d’échanger avec les gens, et d’essayer de leur apporter un autre point de vue et peut être de les aider.

Vous accompagnerez nos voyageurs pendant tout le Kalachakra : pouvez vous nous dire quelle est la particularité de cet enseignement ?

Le Kalachakra est une initiation tantrique. Cette dernière dispense une méthode pour permettre à chacun de se connecter aux énergies, en particulier celle de la déité du Kalachakra. Cette déité du Kalachakra ne fait qu’un avec ce que l’on pourrait appeler notre esprit énergétique. Le bouddhisme distingue en effet trois niveaux de l’esprit humain. La progression spirituelle nous amène de l’esprit commun, celui que l’on sollicite au quotidien, avec son flux mouvant de pensées, à notre esprit énergétique, niveau le plus subtil. L’esprit énergétique, à la différence de l’esprit commun, instable, soumis au va-et-vient des pensées, est  quant à lui marqué par la stabilité, la paix. En résumé, l’initiation de Kalachakra fournit les outils pour développer la Bodhicitta, l’esprit d’éveil.

En 2016, le Kalachakra aura lieu à Bodhgaya, dans l’Etat du Bihar, en Inde. Pouvez vous nous dire pourquoi Bodhgaya est une ville sacrée ?

Bodhgaya est la ville où le Bouddha a atteint l’éveil au terme de sa méditation sous l’arbre de la bodhi. C’est l’étape la plus importante de la vie du Bouddha. Depuis, la ville a vu se succéder des millions de pèlerins au fil des siècles, chargeant encore davantage le lieu d’énergie spirituelle…

 Geshe Tenzin à propos du Kalachakra:

Tags: , ,

Comments are closed.

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top