Our Blog

June 2015

Célébrons la journée mondiale du Yoga ! by Julianne

La journee mondiale du yoga

19 June 2015

Une journée mondiale pour célébrer le Yoga Le 21 juin prochain ne sera pas seulement l’occasion de célébrer la fête de la musique : le monde célèbrera également la journée mondiale du Yoga. Apparue au 10ème siècle avant Jésus Christ en Inde, cette philosophie à peu à peu été codifiée, en particulier par Patanjali dans le Yoga Sutra. Aujourd’hui, cette pratique est encore très vivante et répandue dans ce pays. Pour le premier ministre indien, pratiquant assidu, « le yoga est un cadeau inestimable de l’ancienne tradition indienne. Il incarne l’unité de l’esprit et du corps, de la pensée et de l’action, de la retenue et de l’’accomplissement, l’harmonie entre l’homme et la nature et une approche holistique de la santé et le bien-être ». Pour Sadhguru, cette journée mondiale apporte donc un message important à l’humanité : le bien être n’est pas à rechercher « la haut », c’est à dire qu’il n’est pas à rechercher dans une demande aux dieux, mais en soi, par une pratique corporelle et spirituelle : « l’humanité est en train d’accepter que le bien être n’est pas au paradis mais en nous ». Une initiative indienne La journée mondiale du Yoga a été créée à l’initiative du ministre indien des pratiques traditionnelles, qui englobent entre autres Yoga Ayurveda et sagesses ancestrales de l’Inde. En Inde, les célébrations seront donc particulièrement importantes. A Delhi, quelques 35000 personnes sont attendues sur l’une des grandes artères de la ville pour réaliser la Sun Salutation et autres positions du Yoga… Aux quatres coins du monde, les ambassades d’Inde vont proposer des découvertes de ces traditions, autour d’ateliers et de conférences. Partout en France, des centres de Yoga organiseront également des événements autour de cette journée ! L’occasion de (re)découvrir une philosophie et une pratique ancestrale !

Lire plus

Des nonnes par delà les cols by Stéphanie

Des nonnes par dela les cols

11 June 2015

Caroline Riegel a passé un hiver au cœur du Zanskar chez des nonnes bouddhistes. Sept ans plus tard, cette rencontre s’est transformée en un beau projet : celui de permettre aux nonnes de découvrir leur pays, l’Inde. Le Zanskar, région reculée de l’extrême Nord de l’Inde, est totalement coupé du monde pendant 8 mois de l’année à cause de la neige. Les nonnes de cette région sont donc particulièrement isolées. De ce beau projet est né un film, Semeuses de joie, dont les sourires des nonnes illuminent toutes les étapes, des préparatifs à leur retour au Zanskar, en passant par leur pèlerinage ! Un beau projet à découvrir ! En voici le teaser : Vous pourrez retrouver l’intégralité du film au festival Bivouac d’Albertville, le 16 octobre 2015, mais en attendant, découvrez le site de Caroline Riegel…

Lire plus

Impressions d’Amritsar by Julianne

Temple d or d Amritsar

10 June 2015

J’ai passé deux jours à Amritsar, ville la plus sacrée de la religion Sikh. Voici le récit de mon aventure. Premiers pas en terre sikhe Lorsque l’on arrive à Amritsar, vision de chaos. Vendeurs de toutes sortes et conducteurs de rickshaw voient en nous des clientes égarées, arrivées là par hasard en ce jour de tempête. Après d’âpres négociations, on se décide. Nous voilà parties pour le cœur d’Amritsar, j’ai nommé le temple d’Or. Nous passons l’arche de l’entrée, religieusement gardée par des Sikhs, lance à la main, mais pas pour autant désagréables, bien au contraire. Bref, nous pénétrons dans le complexe, et là tout disparaît. On oublie le rush pour laisser ses chaussures à l’entrée, le froid du marbre mouillé, le ciel gris. Nous verrons les jours suivants que n’importe quelle nuance de ce dernier ne peu que sublimer le temple. On se lance. Nous commençons à tourner autour de ce joyau de l’architecture indo-musulmane, qui, recouvert de kilos d’or, ne peut qu’emprisonner le regard. Nous ne sommes pas seules. Des milliers de pèlerins et quelques touristes marchent à nos côtés. Ils sont plus de trente mille chaque jour à se prosterner sur le marbre blanc. La sérénité du lieu dénote avec l’agitation de la ville et tout semble immuable, tant l’architecture même du temple évoque l’assurance. Pourtant, l’histoire de ce temple, elle, n’est pas des plus calmes. Tout commençait pourtant pour le mieux, quand l’empereur moghol Akbar, de confession musulmane, autorisa au 17ème siècle la création de la capitale des Sikhs et de son temple le plus sacré. Tous les empereurs moghols ne furent pas aussi tolérants. En 1761, Ahmad Shah Durani saccagea la ville et le temple avec elle. Reconstruit, le temple se para d’or dans les premières années du 19ème siècle, et y acquis sont titre. Finalement, en 1980, le temple fut endommagé lors des affrontements entre armée indienne et séparatistes sikhs, qui firent des milliers de victimes. Ces affrontements coutèrent également la vie à Indira Gandhi (fille de Nehru et non du Mahatma), premier ministre en charge des opérations, assassinée par deux membres sikhs de sa garde rapprochée. Reste qu’aujourd’hui, il fait bon déambuler autour du bassin où est apposé le temple, dont les eaux sacrées invitent les sikhs à la baignade. C’est d’ailleurs ce bassin, appelé Amrit Sarovar (bassin de Nectar), qui à donné son nom à la ville. En empruntant la passerelle étroite […]

Lire plus

Saga Dawa : le jour du Bouddha by Julianne

Bouddha

02 June 2015

Que fête t-on aujourd’hui ? Nous sommes aujourd’hui le mardi 2 juin 2015. Un jour comme les autres me direz vous ? Et bien pas pour tout le monde. Il s’agit du quinzième jour du quatrième mois du calendrier lunaire tibétain. Vous ne voyez toujours pas ? Une petite explication s’impose. La communauté bouddhiste tibétaine célèbre aujourd’hui la naissance, l’éveil et le parinirvâna du Bouddha, festivité davantage connue sous le nom de Saga Dawa Dunchen. Une journée pas comme les autres. De bonnes actions récompensées De manière générale, le quatrième mois du calendrier tibétain est une période particulièrement sacrée. Pour les fidèles du bouddhisme tibétain, c’est le mois le plus propice aux mérites, Saga Dawa. Les textes anciens distinguent généralement trois types de bonnes actions: la générosité (dana), la morale (sila) et la méditation (bhavana). Mais le quinzième jour de ce quatrième mois est le jour de pleine lune, le Saga Dawa Dunchen, tous les mérites acquis par des actions honorables, qui rendent hommage à la vie du Bouddha et à ses enseignements, sont décuplés. C’est une journée où l’on donne (plus que d’habitude) aux moines mais également aux mendiants. Une journée de pèlerinage Ainsi, aux abords des chemins de circombulation des fidèles, les Koras, viennent s’installer des centaines de mendiants en quête de générosité. Car le Saga Dawa Dunchen est aussi particulièrement propice aux pèlerinages, que ceux-ci durent 30 min, comme lorsque l’on fait la kora autour du temple de Dharamsala, ou trois jours, comme le pèlerinage le plus sacré du bouddhisme tibétain, la kora du Mont Kailash (Tibet de l’Ouest). Saga Dawa au Tibet Cette journée attire une foule de pèlerins venus de tout le Tibet, voire de l’Asie toute entière: moines, nomades et autres dévots tournent côte à côte autour de la montagne sacrée. Le jour du Saga Dawa Dunchen, à Tarboche, sur les flancs de la montagne, un mat recouvert de drapeaux de prières vient remplacer celui de l’année précédente. L’opération est périlleuse : selon la croyance, si le mat penche vers le Kailash, ou pire, s’il s’incline vers Lhassa, l’année sera marquée par la malchance. A l’inverse, si le mat est parfaitement vertical, c’est un présage de bon augure. La manœuvre terminée, les moines l’encerclent en psalmodiant des mantras… Une journée pas comme les autres placée sous le signe des enseignements du Bouddha, et en particulier de la compassion… « Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la […]

Lire plus

Découvrez d'autres
articles, vidéos, évènements
et bien plus...

Scroll To Top